Covid: la pilule Pfizer semble prévenir les contaminations, selon une étude

Une expérience sur les hamsters tend à prouver que la pilule Pfizer empêche la transmission du Covid-19, surtout à un stade précoce de la maladie.

Paxlovid de Pfizer
Illustration du Paxlovid de Pfizer @BelgaImage

La pilule anti-Covid de Pfizer, Paxlovid, semble également fonctionner pour prévenir la transmission du coronavirus, ressort-il jeudi de recherches menées par l’équipe du virologue Johan Neyts (KU Leuven) sur des hamsters. Aucun des hamsters traité n’a transmis le virus à un autre.

À prendre "le plus rapidement possible après la contamination"

L’étude a impliqué une dizaine de hamsters. L’un d’eux, contaminé au coronavirus a été mis en contact avec un autre qui ne l’était pas. Après trois jours, les chercheurs ont observé si les hamsters qui vivaient ensemble étaient ou non contaminés. Il est apparu que ceux traités avec le Paxlovid n’avaient pas transmis le virus à d’autres.

Ces résultats sont encourageants pour les situations familiales ou pour les centres de soins, où des personnes cohabitent dans un espace restreint. Il semble que lorsqu’une personne contaminée prend la pilule Paxlovid durant cinq jours, le risque d’en contaminer une autre est considérablement réduit.

"Il est important que le traitement soit pris le plus rapidement possible après la contamination", déclare le virologue Johan Neyts. Un essai clinique sur des adultes à haut risque de Covid-19 symptomatique avait déjà révélé que le médicament contre le coronavirus de Pfizer réduit le risque de maladie grave et d’hospitalisation de 89%.  Les résultats de la KU Leuven ont été publiés il y a deux jours dans la revue scientifique Nature Communications.

Sur le même sujet
Plus d'actualité