Les pharmaciens autorisés à administrer le vaccin contre le Covid-19

Le feu vert a été donné aux pharmaciens pour vacciner la population contre le Covid-19, ce qui n'est pas pour plaire aux syndicats médicaux.

Vaccination contre le Covid-19 à Rome
Vaccination contre le Covid-19 à Rome, le 13 février 2022 @BelgaImage

Les pharmaciens vont être autorisés à administrer des vaccins contre le Covid-19. La commission de la santé de la Chambre a donné mardi son feu vert à un projet de loi en ce sens porté par le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit).

L’Absym opposée à l’initiative

Le projet de loi stipule que les pharmaciens en officine pourront prescrire et administrer des vaccins contre le coronavirus, suivant ainsi une recommandation de la Task Force Vaccination déjà formulée l’année dernière.

Il réglemente uniquement la vaccination des patients adultes et contre le Covid-19. Il n’est pas prévu d’étendre le dispositif à d’autres vaccins, comme la grippe. Le texte n’a également rien à voir avec une éventuelle suppression progressive des centres de vaccination, a précisé Frank Vandenbroucke. Ce point doit encore être discuté au sein de la Task Force et en conférence interministérielle. Les pharmaciens recevront un remboursement correct pour l’administration des vaccins, mais cet élément est encore en discussion avec les entités fédérées, a ajouté le ministre.

L’Association belge des syndicats médicaux (Absym) s’oppose à la vaccination par les pharmaciens, car, à ses yeux, la vaccination ne peut normalement être effectuée que par des médecins ou des infirmières. Selon Frank Vandenbroucke, il n’y a pas de concurrence entre les deux professions. "Dans d’autres pays, on voit que cela conduit à une augmentation des taux de vaccination, et les généralistes administrent aussi plus de vaccins".

Sur le même sujet
Plus d'actualité