Tournée Minérale: des effets durables sur la consommation d’alcool ?

La sixième édition de la Tournée minérale débute ce mardi. Selon une étude de l’université de UGent, la campagne aurait un effet positif à moyen terme sur la consommation d’alcool des participants.

tournée minérale mois sans alcool février consommation belgique
Pour ses organisateurs, la Tournée minérale présente de réels bienfaits pour la santé@BELGAIMAGE

C’est presque devenu une tradition : pour la sixième année consécutive, ce 1er février marque le coup d’envoi de la Tournée minérale. Un maximum de Belges sont invités à délaisser, durant les 28 jours du plus petit mois de l’année, le petit verre de vin que l’on aime savourer en cuisinant, ou cette mousse bien fraiche et réconfortante au retour du boulot. Pour 2022, ce sont les Asbl Univers santé et de VAD/De Druglijn qui ont repris le flambeau, après quatre éditions organisées nationalement par la Fondation contre le cancer.

Micro-trottoirs, réponses d’experts… cette année la campagne se décline en radio et en télévision, ainsi que sur les réseaux sociaux, via le hashtag #challengetespotes, pour inciter à relever le défi à plusieurs. " Quand on stimule sa famille et ses amis, on n’en devient que plus motivé ", appuyait auprès de Belga Martin de Duve, à la tête d’Univers santé.

Des effets immédiats…

Pour ses organisateurs, la Tournée minérale présente de réels bienfaits pour la santé. Après les excès des fêtes, faire un break dans votre consommation d’alcool permet en effet à votre corps de souffler. Votre foie, seul organe capable de se régénérer, vous en remerciera.

Selon une étude de l’UGent citée par la campagne, l’année dernière, neuf participants sur dix affirmaient avoir ressenti au moins un effet positif après leur cure. Parmi les bienfaits pointés : un regain d’énergie, un sommeil de meilleure qualité… et quelques deniers économisés. Chaque Belge boirait en moyenne pour 462 euros de boissons alcoolisées par an. D’autres effets positifs sont également mis en avant, comme le fait d’ingérer moins de calories (un verre de vin, c’est 80 à 100 calories en moyenne), de retrouver une peau plus belle ou de dire adieu au mal de crâne les lendemains de veille.

L’idée est de retrouver un rapport plus sain à l’alcool, " expliquait Martin de Duve. " Ce n’est pas le produit qui pose problème, mais sa consommation excessive" . Avec en moyenne plus de 12 litres d’alcool pur par an, les Belges se classent parmi les plus gros buveurs d’Europe, là où la moyenne européenne est de l’ordre de 9,8 litres, selon l’OMS.

… mais aussi à moyen terme

Dans certains cas, s’interdire de lever le coude pendant un mois peut s’avérer contre-productif. À l’image des régimes minceurs qui, sitôt finis, débouchent sur une ruée vers le McDo le plus proche, l’effet yo-yo n’est pas à écarter. Mais selon Martin de Duve, le mois sans alcool a également des effets plus durables.

Six mois après la fin du challenge, les participants et participantes ont réduit leur consommation de 20%. Ce qui montre que Tournée minérale modifie les comportements encore à moyen terme ". Pour les organisateurs, l’intérêt de la Tournée minérale est d’autant plus grand en contexte covid, avec des restrictions toujours d’application. Lors du premier confinement, une étude de l’UCLouvain avait montré que si 38,3% des sondés avaient gardé une consommation stable, 31,7% indiquaient avoir bu davantage à cause du stress induit par la crise sanitaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité