Le Covid vaincu? Un jugement "prématuré" selon l’OMS

D'après les experts de l'Organisation mondiale de la santé, la pandémie n'est pas encore derrière nous, ce n'est pas encore le moment de lâcher.

Pour l'OMS, le virus n'est pas encore vaincu.
Michael Ryan, épidémiologiste de l’OMS. (@Belga Image)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’inquiète de l’augmentation récente des décès dus au Covid-19 dans quatre régions dans le monde. Le moment n’est venu " ni de se rendre, ni de déclarer victoire " face au coronavirus, a dit son patron Tedros Adhanom Ghebreyesus mardi à Genève.

Nous appelons tous les pays à protéger leurs citoyens en utilisant tous les outils " contre la pandémie, pas seulement le vaccin, a affirmé à la presse Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Depuis dix semaines, près de 90 millions de cas ont été observés dans le monde avec le nouveau variant Omicron, davantage que durant la première année du coronavirus. Ils étaient plus de 20 millions depuis une semaine.

Tedros se dit inquiet des déclarations dans certains pays selon lesquelles la contagiosité et la basse dangerosité d’Omicron rendent la lutte contre le virus " impossible " et " plus indispensable ". Une erreur, selon lui.

De nombreux pays " n’ont pas atteint le pic d’Omicron " et n’ont pas un taux de vaccination suffisant ", a renchéri le Dr Maria Van Kerkhove, épidémiologiste de l’organisation. Elle appelle à nouveau à rester " prudent ", à ne pas lever d’un coup les restrictions comme certains pays, à l’instar du Danemark, commencent à le décider.

Chaque pays se trouve dans une situation différente et il importe de ne pas suivre aveuglément son voisin ", a ajouté le Dr Michael Ryan, également épidémiologiste de l’OMS.

Sur le même sujet
Plus d'actualité