Des chercheurs belges réussissent à prédire le risque de crise cardiaque grâce à un scan de l’œil

La technique consiste en une analyse de l'activité dans la rétine par une intelligence artificielle (IA).

scan oculaires crise cardiaque Belgique KULeuven
@BELGAIMAGE/ photo-prétexte

Des chercheurs de la KU Leuven ont réussi à prédire le risque de crise cardiaque sur la base de scans oculaires, a annoncé mardi l’université dans un communiqué. Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès prématurés dans le monde et les modifications des vaisseaux sanguins de la rétine en sont des signes avant-coureurs.

C’est pourquoi les chercheurs ont mis au point une IA capable d’analyser les scans rétiniens pour prédire les risques de crise cardiaque, avec une précision de 70 à 80%. " Notre technique pourrait révolutionner la détection des problèmes cardiaques ", se réjouit le professeur Alex Frangi de la KU Leuven. " Les scanners rétiniens sont relativement bon marché et sont déjà largement utilisés par les ophtalmologues. Grâce à un dépistage automatique avec notre IA, les patients à haut risque peuvent être identifiés et orientés plus rapidement ".

Prédictions à un an

Pour mettre au point cette IA, les chercheurs ont utilisé le deep learning: le système a été nourri de plus de 5.000 paires de scans rétiniens et cardiaques, ce qui lui a permis d’apprendre à identifier des liens entre les anomalies rétiniennes et les changements dans le cœur du patient. Ainsi, l’IA est en mesure d’estimer la taille du ventricule gauche du cœur en observant les seuls scans rétiniens, l’hypertrophie de celui-ci étant liée à un risque accru de maladie cardiaque.

Actuellement, ceci ne peut être fait que par échocardiographie ou par une IRM du cœur. Avec les données du patient telles que son âge et son sexe, le système peut prédire le risque de crise cardiaque pour l’année à venir. L’étude a été publiée dans la revue scientifique Nature Machine Intelligence.

Sur le même sujet
Plus d'actualité