Covid: un compromis sur les brevets des vaccins possible très prochainement

La problématique de la levée des brevets des vaccins anti-Covid fait néanmoins l'objet d'une opposition entre deux groupes de pays.

Vaccins anti-Covid
Illustration des vaccins anti-Covid de Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson&Johnson @BelgaImage

Un compromis entre pays riches et en développement pourrait être trouvé sur une levée des brevets pour les vaccins contre le Covid-19 dans "les prochaines semaines", a estimé vendredi à Paris la directrice générale de l’OMC Ngozi Okonjo-Iweala.

Un sujet délicat

"Nous pensons qu’un terrain d’entente, un compromis raisonnable pourrait être trouvé qui permettrait aux pays en développement d’avoir accès à des transferts de technologie et à la propriété intellectuelle tout en encourageant l’innovation et la recherche", a-t-elle déclaré. "Nous espérons qu’il y aura une avancée dans les prochaines semaines", a indiqué Mme Okonjo-Iweala, tout en ajoutant ne pas pouvoir promettre qu’un compromis puisse être trouvé à temps pour le sommet entre l’Union européenne et l’Union africaine les 17 et 18 février prochains à Bruxelles.

Elle a rappelé que la question de la levée des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins opposait deux groupes de pays. D’un côté "un groupe qui sont principalement des pays en développement, au nombre de presque une centaine, qui pensent qu’une levée des droits de propriété intellectuelle est essentielle pour encourager et soutenir les capacités de fabrication" chez eux, a-t-elle expliqué. De l’autre, un groupe "de pays principalement développés qui croient qu’il est surtout important de garantir l’accès [aux vaccins]… et qui ne veulent rien faire qui découragerait l’innovation et la recherche et développement parce que c’est ainsi que les nouveaux vaccins ont été inventés", a détaillé la directrice de l’OMC.

Sur le même sujet
Plus d'actualité