Covid: la vaccination et l’infection combinées offrent une "super-immunité"

Une étude américaine a comparé plusieurs scénarios sur cette «super-immunité», en fonction de si la vaccination ou l'infection venait en premier.

Brésilien avec certificat de vaccination
Jeune brésilien avec son certificat de vaccination pour enfants, à Recife (Brésil) le 16 janvier 2022 @BelgaImage

Les personnes qui ont été infectées par le coronavirus et qui ont été vaccinées contre celui-ci développent une réponse immunitaire "extrêmement élevée" contre le virus, selon des chercheurs américains. L’ordre n’aurait pas d’importance, disent les scientifiques de l’Université de l’Oregon.

D’abord le vaccin, surtout pour avoir moins de symptômes

Dans les deux cas, la réponse immunitaire est beaucoup plus élevée que chez les personnes qui ont seulement été vaccinées. Les chercheurs l’appellent "super-immunité". La recherche a été menée avant que le variant Omicron ne fasse son apparition, mais selon les scientifiques, le même principe s’applique à cette variante.

"Le risque de percées d’infections est élevé car le virus est vraiment répandu", a déclaré le chercheur de l’étude Fikadu Tafesse. "Quiconque est vacciné a une meilleure position de départ. Si vous êtes infecté, les symptômes sont souvent plus légers et vous finissez par atteindre une sorte de super-immunité".

Les résultats, publiés dans la revue scientifique Science Immunology, sont basés sur des tests sanguins d’employés de l’université. Le premier groupe avait été vacciné et n’avait pas été infecté, le deuxième groupe avait été vacciné après une infection et le troisième groupe avait contracté le virus malgré la vaccination. Selon les scientifiques, "l’immunité hybride" qui se développe après la combinaison de la vaccination et de l’infection pourrait rapprocher la fin de la pandémie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité