Covid-19: plus besoin de quarantaine pour les vaccinés

Les ministres de la Santé des différents niveaux de pouvoir ont décidé de modifier les règles ce mardi lors d'une conférence interministérielle Santé publique.

Plus besoin de quarantaine
Plus besoin de quarantaine pour les vaccinés. (@Belga Image)

Il n’y aura bientôt plus de quarantaine obligatoire pour les personnes vaccinées contre la Covid-19, après un contact à haut risque avec une personne testée positive. Les tests PCR pour les contacts à haut risque asymptomatiques sont également abandonnés dès lundi prochain, que la personne soit vaccinée ou non. Les ministres de la Santé des différents niveaux de pouvoir l’ont décidé mardi lors d’une CIM (Conférence interministérielle) Santé publique.

Lundi, les différents ministres s’étaient déjà entretenus au sujet d’une actualisation des règles face à l’émergence du variant Omicron. La contagiosité de ce dernier menace d’encombrer excessivement les laboratoires et centres d’appel, et de faire grimper l’absentéisme. D’autres pays européens parmi lesquels la France ont déjà introduit des règles assouplies de quarantaine pour les personnes vaccinées ayant été en contact avec une personne positive au coronavirus.

Actuellement, un contact à haut risque entièrement vacciné et ne présentant pas de symptôme de la maladie doit rester en quarantaine jusqu’à l’obtention du résultat négatif d’un test PCR réalisé aux alentours du 5e jour après le contact problématique. Il a cependant la possibilité de sortir de quarantaine à partir du 4e jour s’il réalise quotidiennement un autotest négatif.

A partir du lundi 10 (lundi prochain), les règles changent.

L’abandon de la quarantaine obligatoire ne vaut que pour ceux qui ont reçu leur seconde dose de vaccin il y a moins de 5 mois, ont eu une dose booster, ou ont obtenu un certificat de rétablissement dans les 5 derniers mois. Les jeunes de 12 à 17 ans, sont considérés comme entièrement vaccinés même sans dose booster, peu importe la date de leur vaccination.

Le patronat avait plaidé pour ce changement. Ce qui a été décidé mardi va « dans la bonne direction pour éviter une implosion complète du système de santé et de l’économie, sans toutefois éroder la lutte contre le variant Omicron », a réagi Pieter Timmermans, le CEO de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB). Les employeurs sont « soulagés », ajoute l’administrateur délégué du Voka Hans Maertens. « On craignait un arrêt dans de nombreux secteurs si les anciennes règles étaient maintenues dans les prochaines semaines », affirme-t-il. Agoria, la fédération des entreprises technologiques, indique elle aussi qu’il y avait une « augmentation massive des absences sur le lieu de travail et un risque élevé de paralysie de notre économie ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité