La 3e dose protège bien du variant Omicron, affirme une étude britannique

L'étude montre que l'efficacité des vaccins reste élevée, y compris pour éviter les formes symptomatiques du Covid-19.

Vaccin de Pfizer près de Salzbourg
Échantillons du vaccin anti-Covid de Pfizer à Kaprun, près de Salzbourg, en Autriche le 9 décembre 2021 @BelgaImage

La troisième dose du vaccin anti-Covid augmente la protection contre le variant Omicron et ce avec une efficacité atteignant jusqu’à 75% pour éviter de contracter une forme symptomatique du Covid-19, selon les résultats préliminaires d’une étude britannique. Les autorités sanitaires disent que les chiffres doivent être interprétés avec prudence, en attendant d’autres études. Le radiodiffuseur public britannique BBC et l’agence de presse financière Bloomberg, entre autres, ont rendu compte de l’étude ce vendredi 10 décembre.

Une protection forte à la fois contre les formes symptomatiques et graves du Covid

L’étude montre que deux doses des vaccins AstraZeneca et Pfizer/BioNTech offrent beaucoup moins de défense pour éviter une contamination par le variant Omicron par rapport au variant Delta. Un rappel augmente cette protection à 70% à 75% dans les premiers jours après la vaccination contre les formes symptomatiques de la maladie. Pour ce faire, les scientifiques ont analysé les données de 581 cas d’infections avec Omicron et de milliers de cas avec Delta.

L’agence de santé britannique UKHSA a déclaré que les vaccins offrent toujours une bonne protection contre les maladies graves qui nécessiteraient un traitement hospitalier. «Ces estimations initiales doivent être traitées avec prudence, mais elles indiquent qu’il y a un plus grand risque de contracter le variant Omicron par rapport à celui Delta plusieurs mois après la deuxième injection», a déclaré le Dr Mary Ramsay de l’UKHSA à la BBC. «Nous nous attendons à ce que les vaccins présentent une protection plus élevée contre les complications graves du COVID-19».

Sur le même sujet
Plus d'actualité