Grève et manifestation du personnel soignant contre la vaccination obligatoire

Au programme: une manifestation nationale à Bruxelles, une "grande journée d'action" et une grève.

Action des aides soignants
© Belga Image

La mobilisation du secteur des soins de santé contre la vaccination obligatoire du personnel soignant, organisée depuis le 26 novembre en front commun par la CGSP, le Setca, la CNE, le SLPF et la CGSLB, doit connaître son apogée, mardi avec, notamment, une manifestation nationale à Bruxelles (départ 10h30 place de la Chapelle). Elle sera accompagnée d’une « grande journée d’action » et d’une grève, en front commun, pour le secteur des soins de santé.

Tout au long du parcours de la manifestation, des rencontres sont prévues aux sièges du PS et du MR avant une rencontre avec le ministre Franck Vandenbroucke, puis avec Georges Gilkinet (Ecolo), Joachim Coens (CD&V) et Vincent Van Quickenborne (OpenVLD).

Cette « grande journée d’action » s’accompagne d’un préavis de grève pour dénoncer l’obligation vaccinale des soignants. Les syndicats, comme les institutions de soins, s’attendent à un nombre de grévistes important.

Certains établissements ont pris les devants et mis en place mardi un « service du dimanche », limitant l’activité au strict nécessaire. A plusieurs endroits, du personnel a été réquisitionné. De fortes perturbations sont néanmoins à prévoir dans des services comme les polycliniques, la chirurgie ou l’hôpital de jour.

« La manifestation de ce mardi vise à s’opposer au projet de loi d’interdiction professionnelle du personnel de santé, jugé stigmatisant, discriminant et inapplicable », ont rappelé les syndicats lundi soir. Ils exigent « une réelle concertation » autour de la vaccination du personnel soignant et « des avancées significatives » dans les professions de la santé, dont les conditions sont devenues intenables, selon les syndicats.

Sur le même sujet
Plus d'actualité