10 choses à savoir sur le variant Omicron

Cette nouvelle souche du Covid-19 a été identifiée à la fin du mois de novembre 2021 en Afrique australe. De quoi s’inquiéter. Pas paniquer. Voici ce qu’on en sait.

protection contre le covid
© BelgaImage

Pas si neuf

Il y a officiellement neuf contaminations dans le pays, mais un jeune adolescent testé positif au coronavirus il y a quelques semaines serait aussi porteur du variant Omicron. Le variant Omicron était donc vraisemblablement en train de se propager en Belgique depuis plus longtemps qu’estimé au départ.

Moins protégés

Comme contre le variant Alpha ou Delta, les vaccins continueront à protéger même si, en fonction des cas, il y a eu une perte d’efficacité de 10 à 20 %.

Vaccins

Le délai nécessaire aux laboratoires pour déterminer s’ils doivent adapter leur vaccin est de deux à trois semaines. Il faudrait plusieurs mois avant d’avoir des vaccins adaptés sur le marché.

Urgence

L’urgence aujourd’hui est de combattre le pic actuel causé par le variant Delta. La 3e dose permet de protéger à environ 90 % contre ce variant.

Mondial

Le variant Omicron est susceptible de se propager à l’échelle internationale, posant un risque mondial “très élevé” où les poussées de Covid-19 pourraient avoir de “graves conséquences” dans certaines régions, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mutations

Le variant Omicron compte 32 mutations sur la seule protéine Spike, qui joue un rôle essentiel dans l’infection des cellules épithéliales humaines par le coronavirus. Le variant Delta comportait 9 mutations sur la protéine Spike.

Pas de panique

La dangerosité d’Omicron n’est pas encore connue. “Il ne faut pas paniquer. On en saura plus dans une ou deux semaines”, estime Pierre Coulie, immunologiste à l’UCLouvain.

Plus contagieux

Les premières données recueillies en Afrique du Sud suggèrent qu’Omicron est plus contagieux. Pour Pierre Coulie, Omicron est vraisemblablement plus contagieux que Delta, jusqu’à deux fois plus. “Chaque variant est par définition plus contagieux, sinon on ne le verrait pas apparaître.”

Grec

Selon la coutume, l’Organisation mondiale de la santé a donné au nouveau variant le nom d’une lettre de l’alphabet grec en sautant deux lettres, Nu et Xi, pour des raisons de compréhension. Chez les anglophones, le variant se serait phonétiquement appelé “New”, ce qui aurait prêté à confusion. Quant à Xi, la raison est diplomatique. Xi est le nom du président chinois, Xi Jinping.

Roulette

D’autres variants apparaîtront après Omicron. “On en a encore pour des mois, voire des années. C’est la vie de virus de se transformer. On joue avec la roulette. Des variants plus agressifs peuvent arriver en attendant que progressivement la population s’immunise contre le virus et tous ses variants”, développe Pierre Coulie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité