Covid: le vaccin de Pfizer reste " 100% " efficace chez les ados après 4 mois

La société se réjouit de voir l'efficacité du produit confirmée. De plus, aucun effet secondaire grave n'a été constaté après six mois.

Fiole du vaccin Pfizer
An Israeli health worker displays a vial of the Pfizer/BioNTech Covid-19 vaccine for children, at the Meuhedet Healthcare Services Organisation in Tel Aviv on November 22, 2021, as Israel begins coronavirus vaccination campaign for 5 to 11-year-olds. (Photo by JACK GUEZ / AFP)

Le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer chez les 12-15 ans reste «100%» efficace plus de quatre mois après la deuxième injection, a déclaré lundi l’entreprise, se basant sur des données actualisées qui doivent soutenir une prochaine demande d’autorisation complète du remède pour cette tranche d’âge.

De nouvelles données

Le vaccin de l’alliance Pfizer-BioNTech bénéficie pour le moment d’une autorisation d’utilisation en urgence pour les adolescents, depuis mai aux États-Unis. Les entreprises ont communiqué lundi des informations actualisées de leur essai clinique mené sur plus de 2.200 adolescents entre 12 et 15 ans.

Les participants ont désormais été suivis durant au moins quatre mois après la deuxième injection: 30 cas de Covid-19 ont été enregistrés parmi les adolescents ayant reçu le placebo, contre aucun cas dans le groupe ayant reçu le vaccin. Soit une efficacité de 100% contre les cas symptomatiques de la maladie. Ces données ont été collectées entre novembre 2020 et septembre 2021, a précisé Pfizer dans son communiqué. De plus, «aucun souci de sécurité grave n’a été observé chez les individus avec au moins six mois de suivi», a ajouté le géant pharmaceutique.

Les vaccins à ARN messager de Pfizer et Moderna ont été associés à un risque accru de myocardite, une inflammation du muscle cardiaque, notamment chez les jeunes adolescents masculins. Mais ces cas restent très rares et les bénéfices de la vaccination continuent à l’emporter sur ce risque, selon tous les experts.

«Ces données additionnelles offrent une confiance supplémentaire dans le profil d’efficacité et de sûreté de notre vaccin chez les adolescents», a déclaré Albert Bourla, le patron de Pfizer, cité dans le communiqué. Ces résultats doivent fournir la base de la demande d’autorisation pleine pour le vaccin «aux États-Unis et dans le monde», selon l’entreprise, qui ne donne pas de calendrier. Le vaccin de Pfizer avait été pleinement autorisé aux États-Unis pour les personnes de 16 ans et plus en août.

Sur le même sujet
Plus d'actualité