Coronavirus : pourquoi ne voit-on plus apparaître de nouveaux variants ?

Pour l’instant, le variant Delta a pris l’avantage sur toutes les autres mutations du virus.

Coronavirus : pourquoi ne voit-on plus apparaître de nouveaux variants ?
©BELGAIMAGE

Alpha, Beta, Gamma… l’arrivée de nouveaux variants du coronavirus a rythmé l’actualité pendant une bonne partie de la pandémie. Certains sont encore en circulation, comme le Gamma, le Mu et le Lambda, qu’on peut retrouver fréquemment en Amérique du Sud.

Mais globalement, une mutation du virus a supplanté toutes les autres, en Europe et dans une grande partie du monde. Il s’agit du variant Delta, qui occupe 100% de la circulation du virus en Belgique. Étant le plus contagieux, il a naturellement pris l’avantage sur tous les autres. Depuis, de nouvelles mutations peinent à émerger.

De nouvelles souches moins virulentes ?

« En Europe, une grande partie de la population est vaccinée, résumait pour la Dépêche,  Anne Goffard, virologue au centre d’infection et immunité de Lille. Le virus circule donc moins. Et quand un virus circule moins, in fine, il ne mute plus autant. Il y a donc moins de variants qui apparaissent. (…) Nous sommes arrivés à un niveau important d’immunité collective grâce à la vaccination et d’immunité naturelle grâce aux infections ».

À terme, le variant Delta est lui-même appelé à disparaître, pour laisser la place à une ou plusieurs nouvelles souches. Un processus normal pour le porte-parole interfédéral Steven Van Gucht, c’est d’ailleurs ce qui se passe « avec la grippe et les autres virus respiratoires ». « Celui qui le remplacera ne sera pas forcément plus féroce car il va circuler dans une population qui sera largement immunisée, a pronostiqué le virologue dans La Libre. Je pense que l’on va graduellement évoluer vers des symptômes plus doux, avec certes des gens très malades mais qui seront plus faibles en proportion. Il est même improbable qu’un nouveau variant donne des symptômes plus forts, notre mémoire immunitaire cellulaire peut nous protéger contre les symptômes plus forts ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité