Covid-19: les chiffres à Bruxelles bloqués sur un haut plateau

Le taux de reproduction du virus reste très proche de 1 alors que la vaccination avance mais très progressivement dans la capitale.

Covid-19: les chiffres à Bruxelles bloqués sur un haut plateau
Des personnes masquées sur la Grand-Place de Bruxelles@BelgaImage

Les chiffres du Covid-19 en Région de Bruxelles-Capitale restent élevés, mais la situation ne semble pas s’aggraver. Entre-temps, près de 70% de la population âgée de plus de 18 ans a également subi une première injection à Bruxelles (et 56% de la population bruxelloise totale), selon un état des lieux de la Commission communautaire mixte (Cocom) mardi.

Une vaccination qui avance pas à pas

L’incidence, qui est le nombre d’infections pour 100.000 habitants, à Bruxelles est de 455 en quatorze jours. La tranche d’âge où les cas les plus positifs sont actuellement détectés sont les 30 à 39 ans. Le nombre de tests a diminué et le taux de positivité est également en baisse et est maintenant de 6 %. Tous ces chiffres réunis font que le taux de reproduction du virus est désormais de 0,92, précise Inge Neven, cheffe de l’inspection sanitaire de Bruxelles. «C’est moins de 1, ce qui est positif, mais cela reste à un haut niveau et nous restons attentifs». Au niveau des hospitalisations, quelques 55 personnes sont actuellement en soins intensifs, avec une quinzaine de décès au cours des sept derniers jours.

Au total, 69% de tous les Bruxellois de plus de 18 ans ont désormais reçu une première injection, et 66% ont déjà reçu deux vaccins. «Nous continuons de gagner un peu de terrain chaque semaine», précise Neven.80% des tranches d’âge les plus vulnérables sont désormais vaccinées et la situation des jeunes évolue également bien, selon elle, grâce aux différentes initiatives qui ont été lancées. Des flyers ont par exemple été distribués à la gare de Bruxelles-Central depuis une dizaine de jours. La Cocom travaille également de manière intensive en partenariat avec les communes et les acteurs locaux et privilégie les pharmacies comme point de stockage et de préparation des différents points de vaccination de la zone. Cela comprend les écoles, les bus, les antennes et les médecins généralistes.

Concernant la vaccination dans les écoles, plus de 10.000 élèves âgés de 12 à 17 ans ont été vaccinés depuis la rentrée. Cela représente une augmentation de 12% de vaccination en plus dans cette tranche d’âge (de 24% à 36%). «Nous avons beaucoup investi dans l’information et la sensibilisation dans les écoles, avec de très bons résultats», déclare Inge Neven.

Pour le troisième rappel, les maisons de repos recevront les premières livraisons le 14 octobre. Il existe également la possibilité de vacciner les personnes et le personnel qui n’ont pas été vaccinés.

Sur le même sujet
Plus d'actualité