Vaccination obligatoire: après les soignants, d’autres métiers visés ?

Les experts du GEMS préconisent aussi la vaccination obligatoire des enseignants, coiffeurs et serveurs.

Faut-il rendre la vaccination obligatoire pour les enseignants ? - AFP

Outre la vaccination obligatoire pour le personnel soignant, le GEMS, ce groupe d’experts qui conseille les autorités dans la gestion de la pandémie de coronavirus, recommande aussi de l’imposer aux enseignants, aux coiffeurs et aux serveurs, ressort-il de l’avis qu’il a communiqué en vue du dernier Comité de concertation de vendredi dernier.

Vendredi, celui-ci a pour rappel demandé au ministre de la Santé d’explorer sous quelles modalités la vaccination pourra être imposée au personnel soignant. Mais, dans ce même avis, les experts du GEMS recommandent d’envisager aussi celle-ci pour toutes les professions à haut risque. Les experts citent notamment les travailleurs des secteurs « de l’enseignement, de l’horeca, de la transformation de viande, les sportifs professionnels et les métiers de contacts« .

Sensibilisation avant l’obligation

Avant de passer à la contrainte, les experts recommandent toutefois de mener tous les efforts auprès du public pour « stimuler la motivation intrinsèque » à se faire vacciner.

Ils attirent aussi l’attention sur les effets négatifs possibles que la mesure pourrait avoir sur les autres programmes de vaccination, comme la rougeole et la coqueluche.

Quant au recours au Covid Safe Ticket, les experts estiment que son élargissement aux activités de tous les jours (établissements horeca, école, travail) serait « contreproductif » et serait interprété « comme une obligation cachée« .

Le Comité de concertation a pour rappel décidé vendredi de laisser aux entités fédérées la liberté d’imposer l’outil « pour d’autres activités que les grands événements » si la situation épidémiologique ou vaccinale le requiert.

Plus d'actualité