Un animateur américain vaccino-sceptique décède du Covid-19

Connu pour sa réticence envers les vaccins, il a finalement changé d’avis mais trop tard.

Phil Valentine @Capture d'écran Twitter

Ce 21 août, l’animateur de talk-show conservateur Phil Valentine est décédé dans le Tennessee à l’âge de 61 ans. Inconnu en Europe, il s’était fait connaître outre-Atlantique pour son scepticisme acharné contre les dangers du coronavirus, notamment sur les ondes de sa chaîne radio locale WWTN. Mais hier, c’est bien le Covid-19 qui a fini par le tuer. Peu avant de mourir, il a toutefois fini par regretter les propos qu’il avait tenu pendant des mois contre les vaccins.

Un virage à 180 degrés une fois face au danger

La liste des déclarations de Phil Valentine hostiles à la vaccination est très longue. Il avait notamment invité ses abonnés sur les réseaux sociaux à ne pas se faire vacciner s’ils n’étaient pas considérés comme des personnes vulnérables face au coronavirus. Idem pour une auditrice précédemment contaminée et dont la sœur lui conseillait la vaccination. «N’écoute pas ta sœur. Si vous avez eu (le Covid-19), vous avez une immunité naturelle», lui répondait-il. Toutes des affirmations contraires au consensus scientifique. Cerise sur le gâteau: il a comparé la preuve de vaccination à l’étoile jaune des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, et attaqué les autorités avec une chanson parodique intitulée «Vaxman». Plus loin dans le temps, en décembre, il estimait le risque de mourir du Covid-19 «probablement bien inférieur à 1%».

Mais tout ça, c’était jusqu’à il y a un mois, lorsqu’il contracte la maladie. Le 11 juillet, lorsqu’il reconnaît l’avoir contractée, il ne s’en soucie guère et se vante même de pouvoir prendre un jour de congé. Très vite, son état de santé se dégrade. Il décrit une toux, des voies respiratoires encombrées et une grande fatigue qui «font mal comme de la merde». Le 23 juillet, il est admis à l’hôpital et le ton change radicalement. «(Phil) regrette de ne pas avoir été plus véhément pro-vaccin», déclare alors sa famillepar communiqué, «et a hâte de pouvoir défendre plus vigoureusement cette position dès qu’il sera de retour à l’antenne, ce que nous espérons tous bientôt».

Finalement, il n’en aura pas l’occasion. Son état n’a cessé de se dégrader jusqu’à ce samedi. «Nous sommes attristés d’annoncer que notre hôte et ami Phil Valentine est décédé», a déclaré sa chaîne radio dans un tweet. Son décès a lieu alors que les USA font face à une nouvelle vague de Covid-19. Le Tennessee, où vivait Phil Valentine, est l’un des États les moins vaccinés du pays (48% de la population a reçu au moins une dose, contre 72,3% en Belgique).

Sur le même sujet
Plus d'actualité