2%, 8% ou 30% d’hospitalisations dues à des vaccinés: comment expliquer ces différences?

Ces données a priori contradictoires peuvent faire croire que les vaccins anti-Covid ne sont pas si efficaces. Mais en réalité, il n'en est rien.

@BelgaImage

La nouvelle étude de Sciensano publiée cette semaine se voulait rassurante quant à l’efficacité des vaccins contre le Covid-19. En croisant les chiffres de l’application Vaccinnet+ et de la surveillance clinique des patients, seulement 2,6% des Belges hospitalisés à cause du coronavirus étaient entièrement vaccinés. Mais voilà qu’aujourd’hui, des titres de presse évoquent d’autres pourcentages. La Libre parle de 8% d’hospitalisations dues à des personnes totalement vaccinées, en citant une estimation du Pr. Pierre-François Laterre, chef du service des soins intensifs à Saint-Luc. L’Écho affirme même que ce chiffre serait en réalité… de 30%, sur base des données de Sciensano! Il y a de quoi en perdre son latin. Et pourtant, tout cela est tout à fait logique puisque ces pourcentages ne parlent pas exactement de la même chose. Gare donc aux conclusions hâtives sur les vaccins!

Une échelle temporelle variable

La principale différence entre ces statistiques, c’est la période prise en compte. Le chiffre de 2,6% concerne ainsi les patients hospitalisés entre le 15 février 2021 et le 26 juillet 2021. Autrement dit, Sciensano comptabilise aussi l’époque de la «troisième vague», lorsqu’il n’y avait encore que très peu de personnes vaccinées en Belgique. Un chiffre qui n’est par conséquent pas vraiment représentatif de ce qui se passe à l’heure actuelle.

Les deux autres données sont plus récentes. Pour l’estimation de Pierre-François Laterre, il affirme prendre en compte les six dernières semaines pour arriver à ces 8%. Quant aux 30%, ce résultat apparaît dans un rapport de Sciensano qui ne prend en compte que la période du 1er au 8 août. En clair, plus on avance dans le temps et plus le pourcentage semble monter inexorablement.

Les hospitalisés vaccinés: surtout des personnes vulnérables et allochtones

Cette augmentation continue peut interpeller et inévitablement arrive la question fatale: est-ce que cela montre que les vaccins marchent ou pas? Pour les experts, justement oui, c’est la preuve que cela fonctionne, et ce pour une simple raison. Le taux de vaccination est désormais très élevé en Belgique: seuls 18,1% des adultes belges ne sont pas entièrement vaccinés. Mathématiquement, puisque la protection du vaccin est très forte mais imparfaite, il est beaucoup plus probable de trouver aujourd’hui des patients vaccinés vu qu’ils sont largement majoritaires, ce qui n’était pas le cas évidemment en février.

Les hôpitaux remarquent en plus que la grande majorité des personnes vaccinées hospitalisées ont souvent des profils similaires. D’après Pierre-François Laterre, ce ne sont pratiquement que des patients avec comorbidités ou immunodépression. Pas étant dès lors que les personnes vulnérables soient désormais invitées à recevoir une troisième dose, justement pour faire en sorte qu’elles ne finissent pas à l’hôpital.

Dans l’absolu, Sciensano fait savoir qu’un adulte non-vacciné a dix fois plus de chances de finir sur un lit d’hôpital à cause du Covid-19, et même vingt fois s’il appartient en plus à la catégorie des personnes vulnérables. Début août, 89% des Belges avec comorbidités ou ayant plus de 65 ans étaient entièrement vaccinés.

Sur le même sujet
Plus d'actualité