En chiffres : la 4ème vague du Covid en Belgique

La situation sanitaire est moins bonne qu’il y a un an... mais moins préoccupante. Grâce à la vaccination.

BelgaImage

x 1,5 – Les hospitalisations Covid sont 1,5 fois plus élevées actuellement qu’en août 2020. On compte environ 500 lits occupés contre 300 l’an dernier.

3 – Trois personnes sont décédées du Covid la semaine dernière, c’est sept de moins qu’à la même période l’an passé où 10 personnes étaient décédées.

42 % – Face au variant Delta, le vaccin Pfizer ne protégerait qu’à 42 % contre l’infection, contre 76 % pour le Moderna. Son taux de protection contre l’hospitalisation est toutefois de 75 % (81 % pour Moderna).

2,5 % – La proportion des personnes vaccinées hospitalisées après avoir contracté la maladie reste très faible: autour des 2,5 % en moyenne depuis février.

1,22 – Le taux de reproduction de la maladie (Rt), qui donne une estimation de la contagiosité du virus, est actuellement de 1,22. Tant que ce taux est supérieur à un, l’épidémie risque de se poursuivre.

Le point final

La courbe de la 4e vague se dessine plus précisément sur les graphes. On enregistre en moyenne entre 1.700 et 1.900 contaminations chaque semaine depuis début août, c’est 3,5 fois plus qu’à la même période l’an dernier. Mais on teste également presque trois fois plus. Les admissions à l’hôpital repartent également à la hausse, plus fortement qu’en août 2020, probablement à cause des voyages entrepris cet été, d’un relâchement plus important de la population ainsi que de la contagiosité du variant Delta.

Les vaccins restent malgré tout un atout important. Efficaces au-delà des 90 % face aux formes graves de la maladie, ils prémunissent notamment contre l’engorgement des hôpitaux où la part de patients totalement immunisés reste extrêmement faible. De bon augure pour la rentrée qui ne devrait donc pas être trop perturbée si la campagne de vaccination se poursuit.

Plus d'actualité