Origine du Covid: la Chine s’oppose à une nouvelle enquête de l’OMS sur son sol

La Chine a rejeté vendredi l'appel de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à une nouvelle enquête sur son territoire pour rechercher les origines du Covid-19, exhortant à une approche "scientifique" et non "politique".

Belga

« Nous sommes opposés à la politisation de la recherche des origines (…) et à l’abandon du rapport conjoint » Chine-OMS publié après la visite d’experts internationaux en janvier à Wuhan, a indiqué Ma Zhaoxu, vice-ministre des Affaires étrangères. « Nous soutenons une recherche basée sur la science. »

Quelques heures plus tôt, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) soulignait avoir besoin de « toutes les données » sur le Covid pour enquêter sur l’hypothèse d’une fuite de laboratoire en Chine, invitant tous les pays « y compris la Chine » à partager les données sur les premiers cas.

« Partager les données et autoriser le reexamen d’échantillons(…) n’est pas autre chose que ce que nous incitons tous les pays, y compris la Chine, à soutenir pour que nous puissions avancer dans l’étude des origines (de la pandémie) rapidement et efficacement », a déclaré l’OMS dans un communiqué.

Sur le même sujet
Plus d'actualité