Les festivals de plus d’un jour, c’est fini aux Pays-Bas jusqu’en septembre

Le gouvernement néerlandais a dû serrer la vis après une énorme flambée des cas de Covid-19.

Le groupe de rap The Opposites au Lowlands Festival en 2013 @BelgaImage

Août aurait dû être le mois du retour des festivals aux Pays-Bas. Finalement, il n’en sera rien! Le Premier ministre Mark Rutte a annoncé que la prolongation de l’interdiction de ce type d’événements jusqu’au 1er septembre prochain, du moins s’ils devaient se tenir durant plusieurs jours. «Nous le faisons maintenant parce que nous devions apporter des éclaircissements aux festivals et, malheureusement, il n’est pas responsable que cela continue», explique-t-il. À l’origine de cette décision: la dégradation sanitaire que subit le pays. Une initiative aux conséquences non négligeables.

Des annulations qui ont failli être évitées

Plusieurs événements culturels néerlandais majeurs paient le prix de cette situation. C’est notamment le cas du festival pop-rock Lowlands, installé à Biddinghuizen, à l’est d’Amsterdam. Il s’agit d’un des deux plus grands rendez-vous musicaux du pays avec le Pinkpop (annulé lui aussi puisque devant se tenir en mai dernier). Idem pour le festival multi-genres Down The Rabbit Hole qui devait avoir lieu au même endroit. Le très électro Mysteryland, à l’ouest d’Amsterdam, subit le même sort.

Pour comprendre la décision du gouvernement néerlandais, il faut regarder aux chiffres épidémiologiques. Fin juin, les Pays-Bas comptaient environ 500 nouveaux cas de Covid-19 par jour. Il y a une semaine, ce chiffre a dépassé la barre des 10.000. Le pays s’est logiquement coloré de rouge sur la carte de l’ECDC (Centre européen de prévention et de contrôle des maladies) et le Premier ministre est revenu sur ses mesures de déconfinement. Les discothèques sont à nouveau fermées et l’horeca doit baisser les rideaux à minuit.

Pourtant, ces derniers jours, le nombre de contaminations est rapidement reparti à la baisse. Sur une moyenne de sept jours, celui-ci était établi à environ 6.400 cas ce 25 juillet. Les festivals avaient donc des raisons d’espérer être épargnés, surtout que beaucoup d’entre eux devaient avoir lieu à la fin août. Le gouvernement a d’ailleurs sérieusement envisagé de n’interdire les festivals de plus d’un jour que pour les deux premières semaines du mois à venir. Mais finalement, le gouvernement néerlandais n’a pas voulu prendre trop de risques.

Quant aux festivals limités à une journée, ils pourraient échapper à cette sanction. Pour être fixés sur les conditions de leur tenue, il leur faudra toutefois attendre les instructions des autorités, attendues pour le courant du mois d’août.

Sur le même sujet
Plus d'actualité