Variant Delta : les courbes belges remontent et inquiètent

Les chiffres de l’épidémie continuent d’augmenter dans notre pays. Cela ressemble au début d’une inquiétante croissance exponentielle face à laquelle il faudra faire quelque chose.

Trop peu de Belges se font tester en revenant de l'étranger. (Belga)

Depuis peu, les dimanches et lundi, Sciensano ne communique plus les dernières statistiques nationales concernant l’épidémie de Covid-19. En effet, puisque la situation s’améliore, les différentes instances concernées ont fait le choix de soulager un peu le personnel des hôpitaux chargé d’encoder les données, qui doit donc habituellement s’en occuper le week-end également. Ils vont pouvoir un peu ralentir.

Ce lundi donc, pas de chiffres. Ils arriveront demain. L’occasion pour faire le point avec un peu plus de recul sur les dernières données de samedi. Elles n’étaient pas très bonnes, et celles de dimanche et lundi sont probablement du même acabit. 

Comme le montre RTBF Info, le nombre de cas détectés a augmenté de 82% par rapport à la période précédente. La moyenne quotidienne est passée à 697 pour la période 30 juin – 6 juillet, pour une moyenne de 63.308 tests quotidiens (+ 34%). Le taux de positivité reste donc faible, 1,3%, mais augmente (+0,3%).

Entre le 3 juillet et le  9 juillet, 17,6 personnes en moyenne ont dû être hospitalisées chaque jour (+10%). Il y avait ce samedi 240 patients Covid dans nos institutions de soin, dont 93 en soins intensifs. Enfin, une moyenne de 3,3 personnes sont décédées quotidiennement entre le 29 juin et le 5 juillet. 

On le remarque donc, les courbes remontent toutes. Côté cas détectés, cela progresse particulièrement, les chiffres doublent presque. Le microbiologiste Emmanuel André s’en est même inquiété sur Twitter : « Le nombre d’infections s’envole. Chaque personne infectée en infecte près de deux aujourd’hui. C’est le début d’une croissance exponentielle, qui mènera si elle n’est pas maîtrisée à temps, à une augmentation bien réelle des hospitalisations », a-t-il écrit.

Attention aux voyages

Parmi les causes de ces augmentations, on peut noter, entre autres, les voyages en zone rouge. 2,4% des voyageurs de retour de ces pays à haut risque ont été testés positifs, alors que le taux de positivité est de 1,3 dans notre pays. Et pour ceux qui reviennent d’Espagne, destination prisée des Belges, c’est encore pire. 3,8% des voyageurs sont positifs au Covid, soit quasi le triple du taux de positivité belge.

Une tendance qui se confirme du côté de Bruxelles où environ une personne positive au Covid sur trois revient d’un voyage à l’étranger. Les autorités régionales surveillent les voyageurs. En moyenne, 1.700 personnes viennent à Bruxelles d’un pays à très haut risque chaque semaine.

Sans compter, tous ceux revenus d’Espagne la semaine dernière, car le pays passe au rouge : ils étaient 11.000, dont 4% de positifs, soit plus ou moins 440 personnes.

Les tests PCR de retour de vacances et autres quarantaines sont donc encore plus importants qu’avant. Mais tout le monde ne respecte pas encore cette règle. « En Belgique, seulement une personne sur deux se fait tester au retour de voyage, d’où l’importance de la demande de se faire tester pour éviter que le virus circule et que l’on doive à nouveau prendre des mesures de confinement », précise Inge Neven, responsable du tracing pour la Région Bruxelles-Capitale.
 

Plus d'actualité