Coronavirus : ces pays qui ont rendu la vaccination obligatoire

Les Fidji viennent de rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire. Ailleurs dans le monde, d'autres pays avaient déjà sauté le pas, partiellement ou complètement. Tour d'horizon.

Alors que le débat enfle, en Belgique comme en France, sur une éventuelle vaccination obligatoire des soignants, d’autres pays ont déjà franchi le pas. En Italie, depuis début avril, le personnel de santé a l’obligation de se faire vacciner, sous peine d’être sanctionné. Pour celles et ceux qui refusent de se plier à la règle, un décret-loi du 25 mai permet de les rétrograder à des tâches administratives ou de les priver de leur salaire. Les premières sanctions ont d’ailleurs été prononcées : en Calabre, région du sud du pays, seize soignants ont été suspendus fin juin de leurs fonctions avec perte de leur salaire jusqu’à la fin de l’année ou jusqu’à ce qu’ils changent d’avis. Un chantage qui ne plaît pas à 300 membres du personnel soignant italien qui ont d’ailleurs saisi la justice. L’audience se déroulera le 14 juillet prochain.

Le Royaume-Uni risque de prendre la même direction. Le 16 juin dernier, le gouvernement britannique a annoncé vouloir rendre la vaccination obligatoire d’ici octobre pour toutes les personnes travaillant dans les maisons de repos, y compris le personnel non-médical comme les coiffeurs, animateurs et bénévoles. « Les vaccins sauvent des vies et, bien que la majorité du personnel et des résidents de maisons de retraite soient désormais vaccinés, nous devons faire tout notre possible pour continuer à réduire le risque », a justifié le ministre britannique de la Santé Matt Hancock dans un communiqué. Cette mesure doit toutefois encore être approuvée par le Parlement.

vaccination en cours

En Russie, l’obligation n’est pas formulée au niveau national mais déjà en vigueur à Moscou et Saint-Pétersbourg pour certaines catégories de travailleurs. Les secteurs visés sont ceux de la restauration, des services publics, des transports et des banques. Quelque 60% d’entre eux, soit deux millions de personnes environ, doivent être vaccinés d’ici au 15 août.

Il en va de même aux Etats-Unis, où, après la décision de Joe Biden de ne pas imposer la vaccination au niveau fédéral, San Francisco a demandé à ses quelque 35.000 employés, parmi lesquels policiers et pompiers, de recevoir la fameuse piqûre, sous peine de sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement.

Pas obligatoire, mais presque

Dans certains pays, la vaccination n’est pas obligatoire pour tous, mais les restrictions pour les non vaccinés sont telles qu’elles s’apparentent à une quasi-obligation. C’est le cas notamment de l’Arabie saoudite. Le royaume a annoncé le 18 mai que la vaccination serait obligatoire à partir d’août pour entrer dans les établissements gouvernementaux et privés, y compris les lieux d’enseignement et de divertissement, ainsi que dans les transports en commun. Et seuls les employés vaccinés dans les secteurs public et privé pourront retourner sur leur lieu de travail.

arabie saoudite

Vérification des certificats de vaccination en Arabie saoudite pour entrer dans un théâtre. – AFP

Même chose depuis peu aux îles Fidji. Le Premier ministre de cet archipel du Pacifique Frank Bainimarama a annoncé ce jeudi que les employés du public comme du privé auront devront se faire vacciner dans les prochaines semaines. « Pas de piqûre, pas de boulot, voilà ce que la science commande pour des raisons de sécurité, et voilà ce qu’est désormais la politique du gouvernement », a-t-il déclaré.

Au Pakistan, depuis le 1er juillet, la province du Baloutchistan, dans le sud-ouest du pays, interdit aux personnes non vaccinées d’entrer dans les services publics, les parcs, les centres commerciaux et les transports en commun. Ailleurs dans le pays, les fonctionnaires de la province du Sind qui refusent d’être vaccinés ne seront pas payés à partir de juillet, tandis que la province du Penjab a menacé de couper le téléphone à ceux qui refuseront l’injection.

Obligatoire pour tous

D’autres pays ont préféré rendre la vaccination obligatoire pour tous les adultes, sans jouer sur les mots. Mais ils sont rares. Seuls trois pays ont passé le cap : le Vatican, depuis février déjà, le Tadjikistan, et le Turkménistan. Alors même que ce dernier n’a déclaré aucun cas de Covid-19.

Plus d'actualité