Voyagez tranquille cet été: le pass sanitaire européen en trois questions

Tel un laissez passer pour voyager léger, le pass sanitaire européen sera disponible le 16 juin en Belgique. Mais ce n'est qu'à partir du 1er juillet qu'il sera opérationnel.

Belga

L’idée : faciliter le mouvement des personnes à l’intérieur de l’espace Schengen pour les vacances. Retrouver un peu de liberté de circulation, malgré le Covid, malgré les frontières plus ou moins fermées depuis un an, malgré les différentes mesures en vigueur selon les pays. Voici donc le pass sanitaire européen, à savoir un QR code sur votre téléphone (ou papier) qui reprendra vos données liées au Covid: à savoir si vous êtes vacciné, testé ou immunisé.

Quelles informations seront reprises sur le pass sanitaire ?

Vos données liées au Covid. Pour voyager, il faut nécessairement être « Covid free ». A savoir être vacciné, avoir été testé négatif au maximum 72 heures avant le départ ou être immunisé. Pour l’instant, les tests PCR préalables sont encore nécessaires, même si vous êtes vacciné. Ce ne sera plus forcément le cas avec le pass sanitaire.

Si vous êtes vacciné, une fois ou deux fois, ce sera inscrit sur votre pass sanitaire avec la date de vaccination et le vaccin. Le pass dira si vous vous êtes fait testé ou si vous avez déjà contracté la maladie et êtes donc immunisé (pour cela, il faudra une preuve de test positif datant de onze à 180 jours). Bref, le pass sanitaire est comme son nom l’indique : un laissez passer facile à vérifier dans toute l’Europe (les 27 pays membres et la Norvège, la Suisse, le Liechtenstein et l’Islande).

Quand le pass sanitaire sera-t-il disponible et opérationnel ?

En Belgique, c’est ce mercredi 16 juin que vous pourrez vous procurer le pass sanitaire. Trois formules pour l’obtenir : visitez le site web masanté.be ou le portail de votre mutuelle (le document y sera téléchargeable) ; téléchargez l’application CovidSafe ; ou appelez un call center qui sera mis en place dans chaque région pour qu’on vous envoie le document nécessaire en version papier (à noter que pour la version papier, les délais ne seront pas tenables concernant les tests PCR qui doivent être faits 72 heures avant le départ).

Attention, si le pass est disponible ce mercredi, il ne sera opérationnel dans l’espace Schengen qu’à partir du 1er juillet. A ce moment, tous les pays concernés seront reliés au portail européen et votre QR code sera reconnu à l’étranger. A noter que chaque pays conserve ses propres règles sanitaires. A savoir, par exemple, que l’Espagne autorise l’entrée sur son territoire aux personnes ayant fait un test antigénique alors que la Belgique impose le test PCR. Coordination européenne, donc, mais chaque pays conserve ses particularités.

A quoi servira le pass sanitaire ?

A voyager plus léger en Europe, donc. Mais le pass sanitaire facilitera aussi la vie des organisateurs d’événements culturels ou sportifs. Le Pukkelpop aura lieu à la fin de l’été ? Il est fort probable que le pass sanitaire vous permettra plus facilement d’y accéder. Tout  comme à d’autres événements populaires. Mais ce pass n’est pas non plus une obligation. Du moins, pas en théorie. Aux organisateurs d’événements et pays hôtes de décider de son utilité.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité