Voyages, horeca, événementiel… Le menu du prochain Codeco

En plus des assouplissements déjà annoncés lors de la dernière réunion, le Comité de concertation devra trancher d'autres questions épineuses.

Les autorités devront se concentrer sur la question des voyages cet été. - AFP

Le commissaire corona Pedro Facon a donné le ton sur les ondes de Bel RTL mercredi matin : « On va confirmer les assouplissements déjà annoncés, ainsi que leurs modalités, mais pas de nouveaux assouplissements ». Le Comité de concertation de ce vendredi va donc répéter et consolider les mesures décidées le 11 mai dernier, à savoir l’ouverture intérieure de l’horeca, celle des cinémas, des salles de fitness ou encore l’élargissement du public pour les cérémonies. Pour réaliser cette série d’assouplissements, les responsables politiques avaient fixé deux conditions : moins de 500 patients covid aux soins intensifs et un taux de vaccination de plus de 80% chez les personnes avec comorbidités. On y est. Reste désormais à connaître les détails pratiques.

Dans quelles conditions pourrons-nous voyager cet été ?

Au-delà de la culture et de l’horeca, une autre question essentielle sera sur la table du Codeco : les voyages. À l’aube de la saison estivale, les autorités devront apporter de la clarté sur les modalités de mise en œuvre du fameux certificat sanitaire européen en Belgique. On le sait déjà : ce document pourra être détenu par les personnes vaccinées contre le covid, celles disposant d’un test PCR négatif daté de moins de 72 heures ou d’un test antigénique négatif réalisé moins de 24 heures auparavant ainsi que les personnes qui disposent d’anticorps parce qu’elles ont été contaminées jusqu’à six mois auparavant.

Il manque toutefois quelques précisions. Être vacciné, cela signifie-t-il partiellement ou complètement ? Quid du retour ? Selon Pedro Facon, pour les zones en vert et orange, il n’y aurait pas de quarantaine et pas de testing. Pour les zones rouges, seules les personnes  complètement vaccinées pourraient en être exemptées.

Les tests pour partir en vacances seront-ils gratuits ? Pour qui ? Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion de recevoir une ou deux doses, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke plaide pour la gratuité. Ils resteraient par contre payants pour ceux qui ont refusé la vaccination. Une autre question reste à être tranchée : à partir de quel âge ce certificat sanitaire sera-t-il nécessaire ?

Frank Vandenbroucke

Frank Vandenbroucke. – BELGA

Ce document devrait entrer en application le 1er juillet prochain. En attendant, la Belgique pourrait nouer des accords bilatéraux avec d’autres pays européens afin de permettre à ses ressortissants de se déplacer tout en levant une partie des restrictions appliquées aujourd’hui.

Covid Safety Ticket

Le 11 mai dernier, le Comité de concertation avait également annoncé l’introduction d’un « pass » aux couleurs nationales. Officiellement appelée « Covid Safety Ticket », la formule choisie devrait permettre à terme de faciliter la tenue de grands événements culturels et sportifs au cours de la seconde partie de l’été comme Tomorrowland, le Pukkelpop et le Grand-Prix F1 de Spa-Francorchamps. Selon La Libre, un plafond de 50.000 personnes serait envisagé. Non sans conséquence pour les organisateurs, dont ceux de Tomorrowland qui accueille chaque week-end 200.000 festivaliers.

Pukkelpop

Des festivaliers au Pukkelpop, en 2019. – BELGA

Horaires de l’horeca

D’autres sujets devront être débattus ce vendredi. Le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), a déjà fait savoir qu’il plaiderait pour que l’heure de fermeture dans les établissements horeca soit identique à l’intérieur (22h actuellement) et à l’extérieur (23h30). « On va évaluer les mesures, mais c’est clair que la situation en terrasse, ce n’est pas la même chose qu’en intérieur. On va voir si l’on peut réévaluer cela et prendre une autre décision », a répondu la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden. Elio Di Rupo réclame, lui, d’avancer les heures d’ouverture de 8 à 6h le matin, afin que les hôtels et restaurants puissent offrir des petits-déjeuners. Les activités sportives, foires, spas, casinos devront également savoir à quelle sauce ils seront mangés cet été. Enfin, à partir du 9 juin, la bulle sociale devrait passer à quatre personnes à domicile, et les télétravailleurs pourront retourner un jour par semaine au bureau.

Plus d'actualité