Tests PCR gratuits en France : une aubaine pour les Belges

Chez nous, ils coûtent une cinquantaine d’euros, et quelques kilomètres plus loin, ils sont gratuits pour tout le monde. Mais les Belges pourraient bientôt ne plus rien dépenser.

Le testing est gratuit en France, et peut-être bientôt chez nous ? (Maxppp)

Aujourd’hui, en Belgique, quelques situations nécessitent de pouvoir prouver que vous avez été testé négativement au Covid-19. La principale : vouloir quitter le pays. En effet, maintenant que les déplacements à l’étranger ne sont plus interdits, mais encore déconseillés, beaucoup de personnes en profitent pour revoyager afin de retrouver leur famille, faire des affaires voire s’offrir un peu de vacances.

Mais la pandémie n’est pas encore derrière nous. La grande majorité des pays de l’Union Européenne demandent que les voyageurs soient vaccinés ou puissent prouver qu’ils ne sont pas porteurs du virus, voire plus : formulaire, quarantaine, etc.

Pour se faire tester lorsqu’on n’est pas malade, il faut prendre rendez-vous dans un centre de testing, sans passer par un médecin puisqu’on n’a pas de symptômes. Et du coup, ce n’est pas gratuit. Il faut compter une cinquantaine d’euros par test. Si vous souhaitez voyager en famille, cela peut faire un sacré coup au portefeuille.

Le prix du test varie selon les pays, et grimpe parfois jusqu’à 150-200€. Ailleurs, il est gratuit comme… en France. 

Une opportunité que pas mal de Belges ont déjà saisie, traversant la frontière pour profiter de ce testing offert. Parce qu’effectivement, toute personne qui part en voyage est la bienvenue, qu’elle soit française, belge ou autre. Il suffit de remplir un formulaire. 

Depuis Bruxelles

Interrogée par la RTBF, Delphine Laloux, infirmière responsable de centre de testing de Leers, à quelques minutes de la frontière et à 30 minutes de Tournai, indique que les Belges viennent parfois de loin. « Le bouche-à-oreille fonctionne dans des proportions étonnantes, puisqu’on a déjà reçu des personnes de Bruxelles ! », a-t-elle déclaré. 

Il faut préciser que non seulement le testing est gratuit outre-Quiévrain, mais en plus peu contraignant administrativement. « Nous prenons les gens avec ou sans rendez-vous et avec ou sans ordonnance. […] Pour les Belges concernés, quand il faut un test, venir ici en France leur facilite la tâche vu la proximité. Et ceux qui viennent nous confient que c’est rare de trouver des pays où le test est gratuit », ajoute la responsable, qui souligne quand même que tester des Belges « a des répercussions sur la sécurité sociale française ».

Bientôt chez nous ?

Et chez nous, à quand la gratuité du testing ? 

Au moment de la levée de l’interdiction des voyages, l’association de consommateurs Test-Achats avait réclamé que ces tests ne soient plus payants. « Nous demandons en tout état de cause que les personnes non vaccinées puissent voyager au même titre que les personnes vaccinées, sur base d’un test PCR négatif, qui doit pouvoir être réalisé gratuitement afin de ne pas créer de discrimination », a expliqué sa porte-parole Julie Frère.

Il se pourrait bien que Test Achats ait été entendue. La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a été interrogée sur le sujet. « C’est un coût assez important pour les finances belges si on doit payer les tests de toutes les personnes qui vont voyager. Mais on ne veut pas faire de distinction entre ceux qui ont eu l’opportunité de se faire vacciner et les autres », a-t-elle répondu. On devrait donc en savoir plus lors de la conférence de presse du Codeco de ce vendredi.
 

Plus d'actualité