JO: le CIO veut rassurer grâce à un très haut taux de vaccination

Le comité certifie que de nombreux athlètes sont déjà vaccinés, sans compter ceux qui vont l’être. D’autres mesures sont également prévues pour contrer l’épidémie de Covid-19.

Le ministre brésilien de la Santé injectant le vaccin anti-Covid à des athlètes le 14 mai 2021 @BelgaImage

Au moins 75% des résidents du village olympique des Jeux de Tokyo « ont déjà été vaccinés ou ont prévu de le faire » avant les JO, a rassuré mercredi le président du CIO Thomas Bach, quand le Japon craint les risques sanitaires qu’ils font peser sur le pays. « Nous avons de bonnes raisons de penser que ce taux montera bien au-delà de 80%« , a ajouté le président du Comité international olympique lors d’une réunion en ligne avec les organisateurs nippons des Jeux.

Du personnel médical supplémentaire pour contre l’état d’urgence

Le CIO est disposé à fournir du personnel médical supplémentaire pour les Jeux, a encore indiqué M. Bach, alors que nombre de Japonais redoutent que l’événement mette davantage sous pression le système de santé dans l’Archipel. « Le CIO a proposé au comité d’organisation d’intégrer du personnel médical supplémentaire dans les délégations des CNO » (Comités nationaux olympiques), a déclaré M. Bach. Ce personnel supplémentaire « soutiendra les opérations médicales et la mise en œuvre stricte des mesures anti-Covid dans le village olympique et sur les sites olympiques« , a-t-il poursuivi. Thomas Bach n’a pas donné de détails sur le nombre de personnes susceptibles d’être impliquées. Les organisateurs accepteront cette offre, a réagi la présidente de Tokyo-2020, Seiko Hashimoto, ajoutant que la vaccination des participants « serait d’une grande aide pour assurer la sécurité des Jeux« .

A un peu plus de deux mois de l’ouverture des JO qui avaient été reportés d’un an en 2020 à cause de la pandémie, Tokyo et d’autres départements japonais restent soumis à un état d’urgence sanitaire. La plupart des Japonais souhaitent un nouveau report ou l’annulation des Jeux olympiques, selon les sondages. Le Japon subit actuellement une nouvelle vague d’infections au coronavirus et les autorités sont vivement critiquées pour la lenteur de la campagne nationale de vaccination. Mais les organisateurs des Jeux affirment que des mesures strictes, dont l’instauration d’une « bulle » sanitaire, des tests réguliers et l’interdiction de spectateurs venant de l’étranger actée fin mars, garantiront la sécurité de l’événement.

« Sacrifices »

Le président du CIO a été contraint d’annuler une visite cette semaine à Tokyo en raison de la prolongation de l’état d’urgence au Japon, mais il s’est montré confiant lors de sa visioconférence avec les organisateurs et les responsables japonais. « Le principe le plus important est très clair: le village olympique est un lieu sûr et les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020 seront organisés de manière sûre« , a-t-il martelé.

M. Bach a fait remarquer que des compétitions sportives ont été organisées dans le monde entier sans incident. Il a également fait référence aux récentes épreuves tests au Japon, notamment avec des sportifs internationaux, qui n’ont pas provoqué d’infections. « Les athlètes participant aux tests ont dû faire face à de nombreuses restrictions –quarantaine, tests quotidiens, absence de transports publics, pratiquement aucun contact avec la population japonaise– afin de protéger la population japonaise », a-t-il déclaré. « Les athlètes sont prêts à faire ces sacrifices car ils comprennent que la sécurité passe avant tout« . 

L’ordre du jour de la réunion de coordination, qui a commencé mercredi, et s’achèvera vendredi, serait « très axé » sur le concret, a déclaré M. Bach. « Nous devons nous concentrer sur la réalisation de ces Jeux olympiques sûrs et sécurisés, car la cérémonie d’ouverture n’est que dans 65 jours« .

Sur le même sujet
Plus d'actualité