Un Codeco culture or not culture ?

Un plan de déconfinement de la culture, soutenu par les entités fédérées, a été mis sur la table de négociation du Codeco. Mais rien ne dit qu'il va être suivi par le fédéral.

Belga

D’un côté, le secteur de l’événementiel, soutenu par la ministre bruxelloise de la Culture Bénédicte Linard et le ministre-président de la Région flamande Jean Jambon. De l’autre, le Premier ministre Alexander De Croo. Les premiers proposent un plan de déconfinement de la culture, plan qui a été publiquement approuvé par les entités fédérées. Le deuxième explique déjà, vingt-quatre heures avant un Codeco annoncé comme un « Codeco culture », qu’il ne faut pas en espérer grand-chose.

Le plan de déconfinement de la culture

En l’absence de toute perspective, ce plan a été proposé par l’Event Confederation (qui représente les principaux organisateurs d’événements culturels et sportifs). Il a été approuvé par les entités fédérées. Le voici, en cinq points.

8 mai : si la situation sanitaire reste stable, reprise des événements culturels et sportifs avec 100 personnes maximum en intérieur et 200 personnes en extérieur. Port du masque et distanciation sociale.

1er juin : en considérant que les plus de 65 ans soient vaccinés (comme c’est prévu), que les hospitalisations sont inférieures à 100 par jour et inférieures à 500 en soins intensifs et que 40% de la population ait reçu une première dose de vaccin : 400 personnes pour les événements intérieur et 800 en extérieur. Port du masque et distanciation sociale.

1er juillet : en considérant que l’immunité des groupes les plus vulnérables est assurée, que les hospitalisations sont inférieures à 75 par jour (inférieurs à 500 en soins intensifs) et que 60% de la population ait reçu une première dose de vaccin : 3000 personnes en intérieur et 5000 en extérieur. Avec port du masque.

1er août : en considérant que le seuil de l’immunité collectif soit atteint, que 70% de la population soit vaccinée, que les hospitalisations soient inférieures à 75 par jour et inférieures à 250  en soins intensifs : 4500 personnes en intérieur et plus de limite en extérieur. Sans distanciation sociale et sans masque en extérieur. Ce qui permettrait à certains festivals (ceux qui n’ont pas encore jeté l’éponge) d’avoir lieu.

1er septembre : retour à la normale, sans limitation de jauge, en demandant toutefois le port du masque à l’intérieur et en considérant qu’il y a moins de 250 personnes en soins intensifs.

Belga

Un Codeco plus technique que culturel…

Là-dessus, le Premier De Croo est sorti du bois, vingt-quatre heures avant le prochain Codeco pour jeter un seau d’eau froide à tous les optimistes. « Ne vous attendez pas à plus d’assouplissements », a-t-il sommé. « Nous allons opérationnaliser les décisions que nous avons déjà prises ».

Ce sera peut-être l’occasion de voir qui détient vraiment le pouvoir dans ce pays. La culture étant une compétence communautaire, que vont dire les entités fédérées ? Continuer à appuyer ce plan ou tourner casaque ? On attend en tout cas de voir ce qu’il va être annoncé pour le 8 mai, date où le plan « plein air » doit entrer en vigueur avec la réouverture des terrasses de café et restaurants. Et pour la culture ?

Sur le même sujet
Plus d'actualité