Un corona-sceptique décède du Covid après avoir organisé une lockdown party

C’est l’histoire d’un Viking qui, lui aussi, savait que  la Covid n’était qu’un rhume.

Hans Kristian Gaarder

Lui aussi détenait la vérité véritable de vraie véracité vérifiée: le coronavirus est une fumisterie fomentée par les Big Pharma, les Gafam et le “pouvoir” (totalitaire) pour assujettir les nigauds béats que nous sommes tous, ceci avec la collusion des médias. Lui, c’était Hans Kristian Gaarder, 60 ans, Norvégien, robuste comme un Viking. Il vivait à Gran, une commune rurale du comté d’Oppland, au nord d’Oslo. Lui non plus n’avait pas une rikette de compétence scientifique. Mais lui aussi, en quelques jours, s’était improvisé sur-spécialiste en à peu près tout ce qui l’arrange.

Mieux que tous les virologues, il savait donc que la Covid n’était qu’un “simple rhume”. Et Hans s’était donc donné une mission: derrière son ordi, il allait sauver le peuple du fascisme sanitaire. Lui aussi trouvait que les journalistes de la presse norvégienne “mainstream” étaient d’affreux complices de la grande conspiration. Alors lui aussi avait créé son propre média “alternatif”. Du sérieux: sa page Facebook. Après de longues investigations dans son nombril, lui aussi déballait les “preuves” du méga-complot.

Lui aussi insultait tout qui ne partageait pas ses loufdingueries conspirationnistes. D’ailleurs, les salauds confinateurs du gouvernement norvégien commettent un “crime contre l’humanité” et seront bientôt jugés dans un “procès de Nuremberg du Covid”. Lui aussi niait bien sûr que la Covid ait fait un million de morts en Europe. Et même, un million de vieux, c’est quoi? Puisque seuls les vieillards en meurent. Hans sortait aussi avec son gueulophone sur les places des villages, où il haranguait le passant, sans masque bien sûr. Un fort gaillard comme lui, ça n’a pas peur d’un rhume.

Et lui aussi a fini par se prendre pour un homme d’influence. Un résistant. Un héros. Les gazettes lui ont parfois rendu visite. Il est même passé à la télé! Une fois. Bien sûr, lui aussi était un antivax acharné. Pas besoin de ça. Pour le prouver, Hans a organisé une lockdown party avec ses disciples. C’était le 26 mars dernier. Comme d’autres, il y a été infecté. Hans est décédé ce 6 avril en USI. Mais ses “supporters” sont sûrs qu’il n’est pas mort du SARS-CoV-2. Certains! Toute ressemblance avec…

Plus d'actualité