Plan « plein air », mode d’emploi

C'est une nouveauté du dernier Codeco. Le plan « plein air » sera déployé à partir du 8 mai. Mais de quoi parle-t-on ?

Belga

On se croirait presque dans une série télé des années 80, type « L’Agence tout risque ». Cigare aux lèvres, Hannibal, le chef d’équipe, aimait à répéter : « J’adore qu’un plan se déroule sans accroc ».

Certes, avec le plan « plein air » du gouvernement De Croo, on en est loin. Chez nous, les plans se déroulent toujours avec accroc. Le plan « plein air », d’ailleurs, devait être mis sur les rails dès avril. Mais cette fois-ci, le voilà, il est là. Le 8 mai, la première étape du plan « plein air » sera mise en oeuvre.

Plan « plein air », kesako ?

Derrière l’appellation militaire, il s’agit de définir les règles pour permettre le retour des activités en extérieur. Nombre de secteurs sont concernés : la culture, le sport, les cultes, les buffets, les réceptions, les brocantes, les marchés aux puces, le couvre-feu, la bulle sociale… Comment organiser tout cela pour, enfin, retrouver une vie sociale en extérieursans risquer de relancer la course folle du virus ?

Bref, un assouplissement de ce qu’on peut et ne peut pas faire en extérieur. Sans pour autant lâcher tous les chevaux.

Concrètement, ce qui change le 8 mai…

Pour commencer, certaines règles en extérieur sont assouplies :

  • la bulle sociale en extérieur passe de 4 à 10 ;

  • exit le couvre-feu (sauf contre-indication de la part des Régions) ;

  • la nuit (soit de minuit à 5 heures du matin), possibilité de traîner à 3 personnes maximum (donc, peuvent vous accompagner deux personnes qui ne sont pas de votre foyer).

Là-dessus, à partir du 8 mai, certaines activités en extérieur sont de nouveau autorisées :

  • la mesure phare, c’est évidemment la réouverture des terrasses de café et restaurants ;

  • les activités sportives reprendront avec 25 personnes maximum (de tous âges), mais sans public – en clair, les matchs de foot et autres sports d’équipe pourront reprendre « entre soi »;

  • les activités jeunesse (jusqu’à 18 ans inclus) reprendront avec 25 personnes maximum – en clair, les matchs de foot et autres activités jeunesse pourront reprendre « entre soi » ;

  • les réceptions, buffets, apéros ou représentations de type mariage ou messe seront de nouveau autorisés avec au maximum 50 personnes ;

  • les représentations culturelles (à savoir du théâtre de rue, du cinéma en plein air ou des mini-concerts… on imagine que c’est de cela dont il s’agit – dans le même temps, le gouvernement parle de faire des événements test en salles…) seront aussi autorisées pour 50 personnes maximum;

  • enfin, les brocantes et marchés aux puces feront leur retour dans nos rues.

ATTENTION, tout cela sera autorisé si et seulement si le taux de vaccination des plus de 65 ans atteint 70%. On en est à 50%. On devrait y arriver. Mais vous savez ce qu’il en est avec « la peau de l’ours »…

Question à 1.000 points. Puis-je faire un barbecue dans mon jardin? Techniquement, oui. Jusqu’à dix personnes. Evidemment, en gardant les gestes barrière (masques, distanciation sociale…), ce qui complique légèrement les choses. L’autre problème étant évidemment de faire traverser  le  salon à vos invités (et de prévoir des toilettes en extérieur, dans le coin, loin du feu…). Bref, ça ne va pas être simple, les barbecue ce printemps…

Plan « plein air », phase 2, pas avant juin

Et la culture, dans tout ça ? La culture, même en extérieur, s’il y a plus de 50 personnes, ce ne sera pas avant juin. Tout comme les foires et les camps d’été. Pas de festival ni de « Boum 2 » autorisés, donc. En mai, tu ne feras pas ce qu’il te plaît !

Le plan « intérieur » en stand-by

Parallèlement, le Codeco a mis en place un plan « intérieur » dont le gros ne devrait être lancé que bien plus tard, lorsque le virus ne sera plus une (trop grande) menace. Un plan hypothétique, donc, qui concerne les cinémas, clubs et salles de concerts, les salles de restaurants et de cafés, sans même compter les salles de sport et de fitness, le retour en entreprise et on en passe, bref, le gros du panier, mais dont certains aspects ont déjà été dévoilés.

Ainsi, à l’avant-garde du plan « intérieur », les activités jeunesse jusqu’à 12 ans pourront reprendre dès le 8 mai avec 10 personnes maximum. Et c’est tout ce qu’on peut se mettre sous la dent.

Pour le reste, on en saura plus début juin. Si tant est que la situation sanitaire le permette. En tout état de cause, le plan « intérieur » ne devrait pas trop se dévoiler avant la rentrée, quand une bonne partie de la population sera enfin vaccinée. La condition sine qua non avancée aujourd’hui est que, avant d’annoncer des assouplissements en juin, il faudra être passé sous la barre des 500 lits en soins intensifs utilisés par des patients Covid.

Plus d'actualité