Codeco: quelles décisions et déclarations jusqu’ici?

Le conférence de presse du comité de concertation (Codeco) n'a pas encore eu lieu que certaines informations ont déjà filtré via la presse. Voici le bilan vers 16h. (suivre ce lien pour voir les annonces faites à 17h)

@BelgaImage

Ce mercredi, les Belges sauront ce qui les attend pour les semaines à venir. Une chose est sûre: il y aura un déconfinement mais quant à savoir jusqu’où cela doit aller, il y a parfois des discussions très vives sur le sujet. Les déclarations politiques faites en amont ou en parallèle du Codeco permettent néanmoins de se faire une idée des décisions qui seraient prises aujourd’hui.

Les voyages à nouveau possibles (dans une certaine mesure)

Il semble d’abord acquis que l’interdiction des voyages non-essentiels prendra fin le 19 avril. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke ce dimanche. «Mais il y aura des contrôles et des sanctions pour les personnes revenant d’une zone rouge sans se faire tester», a-t-il précisé à Belga.

La mesure, très critiquée par les juristes et l’Union européenne, devrait donc être remplacée par une carte à code couleur, comme l’année passée. Dans ce cas, les possibilités de voyage ces prochaines semaines seront malgré tout réduites. Rares sont les destinations classées à ce jour en orange clair par l’ECDC (Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). On compte notamment le Portugal, quelques régions espagnoles (Baléares, Communauté valencienne et Estrémadure) et l’Irlande (hormis Dublin). Le reste est en orange foncé ou rouge. La France est confinée et l’Allemagne devrait encore renforcer ses mesures sanitaires d’ici peu. Quant aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, les touristes ne sont pas non plus les bienvenus et pour preuve: une quarantaine est imposée aux voyageurs sauf exception à l’arrivée (sans oublier la quarantaine au retour en Belgique).

L’école et les métiers de contact libérés

Une autre décision semble elle aussi plus ou moins actée: le retour à l’école lundi prochain. Frank Vandenbroucke a fait savoir que cette réouverture était une priorité. Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a confirmé sur LN24 que les modalités seraient proches de celles adoptées en mars. Les primaires et les deux premières années du secondaire seraient à 100% en présentiel dès lundi alors que les quatre autres années seraient à moitié à l’école, à moitié à la maison. Le spécialisé et l’enseignement en alternance seraient aussi totalement en présentiel. Précision supplémentaire: le port du masque serait supprimé dès le 19 avril dans le primaire selon plusieurs titres de presse. Cela vaudrait au moins dans la Fédération Wallonie-Bruxelles. En Flandre, les 5e et 6e primaires pourraient néanmoins le garder.

Autre quasi-certitude: les métiers de contact. Plusieurs médias flamands ont fait savoir que les coiffeurs et autres professions de contact non médicales pourraient rouvrir le 26 avril. Rudi Vervoort a lui aussi cité cette date lorsqu’il a abordé le sujet sur LN24. Les magasins dits non-essentiels pourraient eux aussi ouvrir leurs portes normalement dès le 26 avril.

La presse précise enfin que la bulle extérieure pourrait passer de 4 contacts à 10 contacts, toujours le 26 avril, alors que la bulle intérieur passerait de 1 à 2 personnes (de la même famille) mais seulement le 8 mai. Si 80% des Belges de plus de 65 ans sont vaccinés le 8 mai, les activités extérieures seront également élargies.

Le casse-tête de l’Horeca

Le point le plus incertain du Codeco, c’est l’Horeca. Les débats ont été longs pour déterminer ce qu’il fallait faire. Le patron du PS Paul Magnette voulait un «respect des engagements», à savoir une réouverture complète. Le MR Denis Ducarme, plus mesuré, a affirmé qu’il fallait «garantir au minimum à l’horeca une ouverture phasée à partir du 1er mai». Enfin, le fédéral a pris en compte l’avis du commissaire corona qui préconisait un retour mi-mai des restaurants et des bars. Un consensus a donc dû être trouvé. Selon la RTBF, les terrasses pourraient rouvrir le 8 mai. La réouverture totale de l’Horeca n’aurait lieu que lorsque les patients Covid occuperont moins de 500 lits en soins intensifs. Ce mardi 13 avril, ils étaient 945, un chiffre en légère augmentation.

Sur le même sujet
Plus d'actualité