Vaccination last-minute : ouverture des inscriptions dès ce mardi 6 avril

Vous pouvez vous libérer rapidement ? Vous allez pouvoir le signaler à la Région qui vous invitera peut-être à vous faire vacciner en dernière minute, afin d’éviter de gâcher des doses.

Dès ce mardi, vous pouvez vous inscrire comme réserviste. (Belga)

Une fiole de vaccin contre le Covid-19 contient plusieurs doses. Mais l’agenda de la vaccination n’est pas calculé en fonction du nombre de seringues qui peuvent être remplies chaque jour. La priorité est de vacciner autant de personnes que possible, tout en respectant les mesures sanitaires mais aussi les recommandations des laboratoires pour les injections.

Il arrive donc parfois que, pour vacciner la dernière personne de la journée, il faille « ouvrir » une nouvelle fiole de sérum, laissant donc plusieurs doses non utilisées. Un scénario qui a déjà eu lieu partout : maisons de repos, hôpitaux et aujourd’hui dans les centres. A chaque fois, les responsables ont pris les décisions qu’il convenait de prendre. Il vaut mieux vacciner quelqu’un qui n’est pas prioritaire que de jeter ces précieuses doses. Certains rodent même près de certains lieux de vaccination en fin de journée, « au cas où ».

Désormais, en Wallonie et en Flandre, la distribution de ces vaccins de dernière minute va être organisée afin d’optimiser ces situations. Tout Belge majeur qui peut se libérer facilement pourra se porter volontaire. La région Bruxelles-Capitale devrait aussi bientôt développer son propre système.

Comment ça marche ?

A partir de ce mardi 6 avril, pour faire partie de ceux qui pourraient recevoir une de ces injections de trop, il faudra s’inscrire sur la plateforme QVAX. Vous devrez notamment communiquer votre numéro de registre national et donner différents moyens de vous contacter.

Ensuite, vos disponibilités vous seront demandées avec précision. En effet, l’idée est de pouvoir vous rendre dans un centre de vaccination de votre région dans la demi-heure, sans traîner. En cas de changement d’agenda, vous pourrez facilement modifier les heures auxquelles vous promettez d’être là. Ceux qui ne sont pas encore familiarisés avec l’informatique peuvent se tourner vers leur administration communale afin d’obtenir de l’aide pour effectuer ces démarches.

Après, vous voilà « réserviste » et il suffit d’attendre. Si vous êtes pressés d’être vaccinés, vous risquez d’avoir une bonne surprise dans les prochaines semaines.

Si vous avez entre 18 et 30 ans, cela ne signifie pas que vous aurez le droit à votre piqûre dès la semaine prochaine. Très logiquement, les personnes les plus âgées ou vivant avec une comorbidité seront prioritaires. Il se peut qu’à un moment donné, peu importe votre année de naissance, vous soyez la seule personne pouvant se libérer en vitesse et que vous serez donc immunisé bien avant le reste de votre tranche d’âge. Mais il est également possible que cette situation ne se présente jamais et il faudra attendre votre convocation, comme tout le monde.

Belga

(Belga)

Pour les profs

Certains centres de vaccination avaient déjà pris les devants et mis en place un système pour ne rien gâcher. A Namur, la Ville et le directeur du centre de NamurExpo ont décidé que ces doses inutilisées seraient proposées aux enseignants, en collaboration avec les directions des écoles de la capitale wallonne.

« Considérant que les pompiers, ambulanciers et policiers ont déjà été vaccinés, ensemble, nous avons décidé de lancer un appel aux établissements scolaires du fondamental et du secondaire de Namur, tous réseaux confondus, afin que ces vaccins puissent être utilisés à bon escient », a expliqué la Ville. « L’enseignement nous semble un enjeu majeur. Les enseignants, le personnel encadrant, l’ensemble du personnel travaillant dans les établissements scolaires sont au front depuis près d’une année. De leurs côtés, les enfants ont besoin d’une scolarité normale en présentiel. »

Mais ici aussi, ce sont les professeurs les plus âgés qui auront l’occasion de profiter de ces vaccinations « en last minute ». Ces doses seront destinées « aux enseignants et aux membres du personnel des écoles de plus de 45 ans et uniquement si des places destinées au plus de 65 ans restent libres », a-t-il été précisé.
 

Plus d'actualité