Commerces, Noël, couvre-feu… Voici ce qui change (et ce qui ne change pas)

Le Comité de concertation, réuni ce vendredi, a annoncé de nouvelles mesures sanitaires, mais le cadeau de Noël espéré par les Belges n'est pas arrivé. On fait le point.

Alexander De Croo et Frank Vandenbroucke - BELGA

On s’y était préparé psychologiquement: le déconfinement n’est pas à l’ordre du jour en Belgique. « Trop tôt », insistaient les experts. Leur appel a été entendu par les politiques, mais ces derniers ont tout de même décidé de desserrer un peu la vis à l’approche des fêtes de fin d’année.

« Le Comité de concertation a décidé de rester prudent, de ne pas prendre de décisions irréfléchies et de mettre en avant la sécurité de tous », a annoncé le Premier ministre Alexander De Croo, « surtout à l’aube des mois d’hiver ».   

Réouverture des commerces

Bonne nouvelle pour les commerçants. Le Comité de concertation, qui s’est réuni ce vendredi, a autorisé la réouverture des commerces dits non-essentiels à partir de ce mardi 1er décembre, sous certaines conditions strictes.

Leur fermeture était initialement prévue jusqu’au 13 décembre inclus, laissant seulement dix jours aux citoyens pour faire leurs courses de Noël. Pour éviter la foule de dernière minute, les autorités ont ainsi préféré étaler ces achats tout au long du mois de décembre. Pas question toutefois de se rendre dans les magasins en famille ou entre amis: le shopping doit se faire seul durant maximum 30 minutes. Les commerces devront par ailleurs respecter une limite d’un client par 10m².   

Par contre, les métiers de contact, comme les coiffeurs, les tatoueurs ou esthéticiennes, devront, eux, rester fermés, tout comme l’horeca. Seuls les musées, ainsi que les piscines, pourront ouvrir à nouveau dès la semaine prochaine.

(Petit) cadeau pour Noël

L’autre annonce tant attendue concernait l’organisation des fêtes de fin d’année. Mais celle-ci risque de décevoir. « La période de Noël sera plus intime », a annoncé le Premier ministre. « Il ne faudrait pas gâcher en quatre jours nos efforts des quatre dernières semaines. » C’est pourquoi les règles actuelles restent d’application, avec une concession: les personnes seules auront la possibilité d’accueillir deux personnes, en même temps. Pour les autres, la bulle sociale – à savoir un invité par foyer – ne change pas.

Le couvre-feu est, lui, maintenu sur l’entièreté du territoire. En Wallonie et à Bruxelles, les gouvernements locaux doivent encore se prononcer officiellement, mais il pourrait être allégé exceptionnellement le soir du 24 décembre. Si c’est confirmé, tous les Belges pourront ainsi circuler jusque minuit, contre 22h dans le sud du pays. Pour les rassemblements extérieurs, la règle des quatre reste applicable

Contrôles renforcés pour les voyageurs

Les voyages non essentiels vers les zones rouges sont toujours strictement déconseillés. Pour les personnes qui ont séjourné plus de 48 heures à l’étranger et séjourneront en Belgique plus de 48 heures, la police mènera des contrôles renforcés afin de vérifier si les personnes qui rentrent de l’étranger ont bien rempli le Passenger Locator Form et respectent la quarantaine obligatoire.

« Il est important de maintenir le cap et ne pas mettre en péril ce que nous avons construit ensemble », avait déclaré d’emblée le Premier ministre Alexander De Croo. Malgré des indicateurs en baisse, les chiffres de l’épidémie restent élevés. C’est pourquoi la prudence reste le maître-mot pour les prochains mois d’hiver. L’ensemble des mesures présentées ce vendredi seront en vigueur jusqu’au 15 janvier 2021.

Plus d'actualité