Une nouvelle Mimischpapoute

Je me le disais pas plus tard que récemment: Modrikamen, il fait du boudin? On ne l’entend plus. Pourtant, c’était drôle. Pas lui: il est gai comme une truelle.

59131

Mais son Parti Populaire, qu’est-ce que c’était farce! Rudy Aernoudt et ses amis? Virés. Les pro-Modri pas suffisamment anti-Rudy? Virés.

Laurent Louis, seul élu du PP? Viré. Les dictatures ont inventé le parti unique. Le PP a inventé le parti de l’unique Modrikamen. N’empêche qu’à force, Mischaël devait se sentir un peu seul et exclu du grand débat d’idées.

Surtout que, pendant ce temps, P’tit Louis lançait des concepts politiques aussi pertinents que l’instauration d’un permis de faire des enfants (?!?!). Pauvre Mimisch, il doit être tout raplapla à la tête de son parti à lui tout seul. Eh bien du tout que nenni: le super-président unique du PéPé pète la forme! Il a même donné une interview. Et ça y est, il sait enfin ce qu’il va faire du PéPé: il va faire "populisme". Il le faisait déjà, mais maintenant c’est officiel. Mimisch a même imaginé une nouvelle doctrine dans sa tête. Et du finassé! Vous pensiez que le populisme, c’était apporter des solutions crétino-simplistes à des problèmes compliqués? Le populisme à la Modri, c’est beaucoup plus astiqué que ça. Je vous détaille les composants…

Ce qui marche d’enfer, quand on veut faire "populisme", c’est le nationalisme. Mais vu qu’on est en Belgique, le mieux c’est le nationalisme de racrapotage régionaliste. Mimisch va donc faire "une N-VA francophone".

De parti unitaire belgicain, le PéPé virerait donc séparatiste? Ça, y sait pas encore trop. Faudra voir. L’autre truc tendance, quand on fait "populisme", c’est d’être anti-européen. Ou, en tout cas, anti-racaille européenne. Donc, Modri va éjecter de la zone euro des pays-boulets comme la Grèce, l’Irlande ou le Portugal et rétablir les frontières nationales. Ensuite et surtout, il y a l’ultra-indispensable du populisme bien pensé: le sécuritaire anti-immigrés (si possible musulmans: ça cartonne).

Et là, Mimisch assure: il va nous stopper l’immigration et nous foutre les délinquants immigrés et les islamistes dehors! Là, vous tiltez: mais on dirait le programme du Front National! Justement: Mimisch veut "récupérer les votes du FN". Mais attention, pas en étant raciste (C’est interdit, y peut pas). Modri se dit proche de la famille Le Pen, de Geert Wilders aux Pays-Bas, du Parti du Peuple danois ou de l’UDC en Suisse.

Qui ne sont pas d’extrême droite, d’après lui (?!?!). En plus, on peut lui faire confiance: si ses nouveaux amis ex-FN étaient tentés de distiller quelques saloperies racistes, Mimisch sait tenir ses troupes. Il l’a prouvé. Je résume donc la nouvelle Mimischpapoute du PéPé: une N-VA nationaliste francophone peut-être bien séparatiste (mais pas sûr) avec un zeste d’extrême droite mais pas trop visiblement raciste. Et les prochaines élections, il les sent comment, le nouveau french De Wever cloné avec Le Pen et une pincée de Daniel Féret? Triomphales: "L’électorat populiste potentiel tourne autour de 10 à 30 %. Nous correspondons tellement à ce que les gens attendent!" Finalement, il est plutôt farce, ce Mimisch.
vincent.peiffer@moustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité