L’interview Tac au Tac de Catherine Ringer

Pour elle, ce sera tango tout l'été avec la tournée de Plaza Francia qui passe par Esperanzah! Conversation entre deux étapes...

1145837

Bonjour Catherine…

Bonjour le Moustique. Comment ça va, le Moustique?

 

Ça va, y a pas de mal. Et vous?

Ça va impeccable. Il fait beau chez vous…

 

Il fait beau aussi dans votre dernier disque, "A New Tango Songbook", que vous avez enregistré avec les deux musiciens de Gotan Project sous le nom de Plaza Francia… C'est un disque qui donne envie de boire et de danser au soleil…

(Rire.) Très bien, c'est un très beau compliment… Ceci dit, on n'a pas vraiment enregistré le disque dans cet état-là, au soleil, en train de boire et de danser…

 

Vous cassez l'ambiance, là…

Oui, le soleil fait du bien, c'est sûr… Mais on l'a enregistré dans un studio, on n'a pas tellement bu mais on quand même un peu dansé – ça c'est vrai… Mais les chansons qu'ils (Eduardo Makaroff et Christophe Müller de Gotan Project – NDLR) m'ont proposées m'ont tellement plu, et puis j'aimais bien l'idée d'être interprète de choses que j'apprécie beaucoup comme les chansons de tango… Et puis l'idée de chanter en espagnol…

 

Comment vous vous êtes mis l'espagnol en bouche?

Je me suis entraînée comme une sportive, comme une athlète de la bouche (rire).

 

Et quand vous chantez en espagnol, qu'est-ce qui sort de votre bouche? Du soleil? Des parfums?

(Rire.) Il sort surtout des "r" roulés. Des choses comme ça…

 

Pour chanter le tango, faut-il savoir le danser?

Ecoutez, moi en tout cas, j'ai pris quelques cours… Par la danse, on comprend mieux le rythme.

 

Et vous avez pris ces cours où? A Buenos Aires?

Non, à côté de chez moi, le premier cours sur lequel je suis tombée. Je ne sais pas si c'est comme ça chez vous, mais ici, à Paris, il y a des cours de tango un peu partout. Je voulais juste apprendre quelques bases.

 

Et vous êtes bonne?

Euh… Non, pas encore (rire). J'ai pas assez pratiqué, je crois. Dans le tango, le plus difficile pour nous, les femmes de maintenant, c'est de se laisser complètement conduire…

 

Il faut se faire dominer…

Non, pas dominer, conduire! C'est comme quand vous êtes en voiture, il y en a un qui décide d'aller à gauche ou à droite et l'autre qui suit. Mais finalement, c'est assez agréable. 

 

Etes-vous déjà allée en Argentine?

Jamais encore. J'ai surtout envie d'y aller pour chanter. On va peut-être le faire, mais après l'été…

 

L'été sera donc consacré à cette tournée. Vous allez avancer sur les routes comme une caravane en vacances…

Non, pas du tout en vacances. Et la caravane, c'est un bus. On est – comment ça s'appelle? – des… pas des forains, mais des… des musiciens en tournée, quoi.

 

Comme des bohémiens…

Oui, enfin… Les bohémiens, tout le monde s'en réclame, mais ils se font virer de partout. C'est drôle, non? Enfin, drôle… C'est curieux… 

 

Quel est le plus beau paysage dans lequel vous ayez dansé?

Dansé? Je sais pas. Je sais pas quoi vous répondre, je suis désolée.

 

 

> Plaza Francia sera le 1/8 au Festival Esperanzah!

Moustique y sera! Suivez nous en direct grâce à notre blog spécial festivals

 

..Et si vous voulez gagner votre place pour le festival, participez à notre concours jusqu'à ce vendredi minuit!

Sur le même sujet
Plus d'actualité