Le bon Plan Warcourt

Ce n’est pas pour me plaindre, mais après 542 jours de choseries belgo-belges, on ne ferait pas une pause? Je dis ça parce que Marcourt veut encore jouer à guéguerre régionalo-machin-broll.

217738

Mais entre francophones, cette fois. Notez que c’est compréhensible: on a un quadruple AAAA++++, le chômage n’existe pas, et la crise économique non plus. De ce fait, le ministre wallon de l’Economie a pas mal de temps libre. Pour l’occuper, il propose de "déconstruire la Fédération Wallonie-Bruxelles" et de la "reconstruire autrement". Et pourquoi donc? Parce que l’enseignement secondaire n’est pas adapté au marché de l’emploi. Ben, adaptons-le, alors. Teu-teu-teu! Jean-Claude trouve que ce serait plus fun de casser la Fédé, et donc d’avoir un enseignement wallon et un autre bruxellois.

Il est comme ça, JiCé: quand son aspirateur n’aspire pas bien à cause du sac qui est plein, il ne remplace pas le sac. Il jette l’aspirateur et il en invente un nouveau à deux sacs. Parce qu’avec deux sacs, ça va aspirer beaucoup mieux. Quand un truc l’embête, JiCé bousille et il remplace par mieux. Par exemple, quand son ami Alain Mathot est inculpé par un magistrat liégeois, il estime qu’"il ne faut pas donner trop de pouvoir aux juges, car ils l’utilisent".

Donc il faut changer la Justice et même la démocratie, en arrêtant de respecter cette biesserie de séparation des pouvoirs. C’est bien ça, hein, JiCé? Idem ici: l’enseignement merdouille question de répondre aux nouveaux défis économiques? Zou!, on casse la Fédération Wallonie-Bruxelles. Et donc, d’après JiCé, une espèce de Plan Wawa, genre Wallonie autonome, s’élabore discrètement. "Des gens y réfléchissent avec moi." Ah bon, et qui ça? Oh, des gens…

N’empêche que quand on y pense, son Plan Warcourt à lui tout seul pourrait devenir un bon plan. Pas pour les Wallons, ni pour les Bruxellois. Mais pour JiCé, électoralement, ça pourrait le faire. Avec Jean-Claude, c’est un peu le problème: ça fait des plombes qu’il est ministre, mais sa machine à voix continue de tourner au ralenti. Quand on a le charisme d’un plancton et la voix de Daffy Duck, c’est toujours plus difficile.

Mais le bon vieux nationalisme bien con, ça marche toujours. Moins en Wallonie qu’en Flandre, mais tout de même: depuis que Happart s’en est allé chasser la gallinette cendrée, il y a une place à prendre. Et Jean-Claude, qui sait, pourrait devenir le José du XXIe siècle! Evidemment, il lui faudrait ses Fourons à lui. Mais ça peut s’arranger.

Il suffirait d’un win-win avec Bart De Wever: "Alors voilà, Bart… Maintenant que BHV est plus ou moins scindé, il te faut un nouveau nonosse à ronger pour tes électeurs. Je propose donc que tu revendiques l’annexion de quelques communes wallonnes, pas loin de la Flandre. Disons Crisnée, Remicourt et Fexhe-le-Haut-Clocher, ça te va? Tu racontes que soi-disant ces communes étaient flamandes en 227 avant Jésus-Christ. Moi, je me domicilie là-bas. Le dimanche, tu envoies tes skinheads, et on se castagne. Comme ça, moi, le visage en sang, je peux gueuler "Vive la Wallonie libre!" et, aux prochaines élections, je fais 350.000 voix! Comme José, à l’époque. Ah oui, et tu peux avoir Bruxelles, si ça te dit. M’en fous des péteux de Bruxellois."
vincent.peiffer@gmail.com

Sur le même sujet
Plus d'actualité