L’apprentie

O.K., O.K., Maggie! Tu as été prise au dépourvu. Même que, normalement, tu ne devais pas devenir secrétaire d'État à l'Asile, à l'Immigration et à l'Intégration sociale.

222486

Mais comme tu as été une des premières à le soutenir comme futur président du VLD, ton ami Alexander De Croo a voulu te faire ce petit cadeautje. Mais, comme tu l’as dit, "je n’y connais rien" en sans-abri, en demandeurs d’asile ou en pauvreté. C’est normal: tu débutes. C’est comme un nouveau ministre de la Justice: on ne va quand même pas lui demander d’avoir quelques notions de droit! Ou à un ministre des Finances de savoir ce qu’est la TVA ou l’impôt des sociétés.

Tu es en phase d’apprentissage, donc il faut te laisser le temps pour comprendre le charabia humanitaire. Les réfugiés, les centres d’accueil fermés ou ouverts, tout ça n’est pas simple. C’est vrai. Cela dit, Maggie, si je puis me permettre de t’apporter une modeste aide pédagogique, sache qu’il y a quand même deux choses super-faciles à piger. Même pour une apprentie ministre.

Primo: la météo. Laisse tomber les hectopascals, les isobares et les cumulo-nimbus, ça va te faire mal à la tête. Concentre-toi sur un truc: les degrés Celsius. Tu verras, c’est méga-fastoche. Les degrés, ça détermine la température.

Quand il y en a beaucoup, il fait chaud. Quand il y en a peu, il fait froid. Ça va, Maggie, tu suis? Or il se fait que depuis à peu près des millions d’années, il se passe un phénomène récurrent et prévisible, dans nos contrées: à partir de décembre, le nombre de degrés chute. Parfois même en dessous de zéro, dis donc! Là, on dit qu’il "gèle". Normalement, la période de froid dure trois mois et s’appelle "l’hiver".

Des fois, comme cette année, il peut arriver que ça descende jusqu’à -15° ou -20°. Mais ce qui est très pratique pour toi, c’est qu’il existe des gens, les "météorologues", qui te préviennent: attention, à partir de la semaine prochaine, ça va cailler sévère, dehors! Donc c’est bien: ça te permet d’anticiper. Et d’éviter de dire des sottises du genre: "Ouais mais je ne suis ministre que depuis le 6 décembre!"

Le deuzio est un truc un tout petit peu moins simple. Disons que ça fait appel à l’humanisme et à la décence. Puisque tu es médecin, tu sais peut-être que si on est obligé de dormir dehors par ces températures, on meurt. C’est moche. Donc un homme (ou une femme) normalement constitué(e) dans sa tête ne peut pas supporter de laisser d’autres humains la nuit dehors par -15/-20°. Quels qu’ils soient.

Même quand on est au VLD et qu’on veut fermer les frontières aux réfugiés pour ne pas laisser filer toutes les voix du Vlaams Belang à la N-VA, ça ne se fait pas. Et ça, Maggie, tu ne l’avais pas bien compris, au début: pas de nouvelles places d’accueil! ‘Y en a plus! Impossible! Heureusement, quand on est en apprentissage, on peut toujours compter sur des gens plus expérimentés qui t’alertent: dis Maggie, tu sais que si tu ne te bouges pas, il va y avoir des morts?

Des enfants, par exemple. Sur ton C.V., ça va faire une grosse tache. Et hop!, en une seule journée, tu nous as trouvé tout plein de jolis bâtiments bien chauffés pour 4.000 sans-abri. Tu sais quoi, Maggie? Je trouve que tu apprends vite.

vincent.peiffer@moustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité