La langue bien pendue – Le cumul des mandats des parlementaires wallons

Chaque mercredi matin à 7H20, Vincent Peiffer a la langue bien pendue sur BEL RTL. Aujourd'hui, il s'arrête sur la si simple règle du décumul des mandats et le non-respect des lois par les députés. Et si on fraudait tous?

La langue bien pendue – Le cumul des mandats des parlementaires wallons

C’était hier la rentrée du Parlement wallon et du Parlement bruxellois. Avec une nouveauté au Parlement wallon : le décumul des mandats.  

Désormais, les parlementaires wallons doivent choisir entre leur siège de député et leur mandat local de bourgmestre ou d’échevin. Mais!, comme il eut été idiot de faire simple quand on peut faire compliqué, ce décumul ne concerne pas tout le monde : 25% des élus de chaque parti pourront continuer de cumuler. Et ces heureux cumulards sont ceux qui ont enregistré le plus fort taux de pénétration aux élections régionales. Bref, les plus populaires. Ce qui signifie donc que quand on est populaire, on est capable de faire deux jobs en même temps : député et bourgmestre.

Et peu importe la taille de la ville qu’on dirige ! Maxime Prévost, maïeur CDH d’une ville importante comme Namur, sera donc à la fois député et bourgmestre. Fastoche ! Mais, par exemple, la socialiste Christine Poulin, qui est bourgmestre d’une petite commune comme Walcourt, devra choisir. Allez comprendre…La bourgmestre de Walcourt, Christine Poulin (PS) n'a pas encore arrêté son choix. Allez comprendre.

Voté en fin de législature dernière, ce décret sur le décumul est donc très contesté, parfois pour de bonnes raisons, parfois pour de très mauvaises raisons aussi. Mais voilà, ce décret a été voté ! C’est donc une loi. Et si je me souviens bien de mes cours de droit, tout le monde doit respecter la loi, que ladite loi vous plaise ou pas… Ça s’appelle un état de droit. Eh bien non ! Un homme a estimé que cette loi ne devait pas s’appliquer à lui. Il s’appelle Philippe Dodrimont, il est député MR et bourgmestre d’Aywaille. Je ne sais pas si c’est son côté « Monde sauvage », mais Monsieur Dodrimont a décidé – je le cite – « de ne pas choisir, puisque de toute manière aucune sanction n’est prévue pour l’instant ». Il a donc prêté serment de député wallon et continuera à diriger sa commune d'Aywaille.Vous avez bien entendu : un parlementaire ne respectera une loi votée par le parlement auquel il appartient. Parce que cette loi l’ennuie…

Je ne sais pas vous, mais moi je n’aime pas trop payer mes impôts. Je sais que c’est nécessaire pour a collectivité et que la loi m’y oblige, mais ça m’ennuie toujours un peu. Et donc, je me disais que, pour une fois, je ferais bien l’impasse sur la loi.

Puisqu’un député wallon ne respecte la loi, je ne vois pas pourquoi un simple citoyen ne suivrait pas ce bel exemple venu d’en haut. D’ailleurs, si j’ai des ennuis avec le fisc, je suis sûr que Philippe Dodrimont m’arrangera ça… Vous croyez que c’est une bonne idée ?

Sur le même sujet
Plus d'actualité