La Langue Bien Pendue – La campagne électorale a bien commencé!

Chaque mercredi matin, Vincent Peiffer livre sur ses humeurs au micro de Bel RTL dans la Langue Bien Pendue. Exceptionnellement, il revient ce vendredi sur la campagne qui en fait, oui, d'accord, a bien commencé. Il s'explique.

1082448

Je vous disais mercredi que la campagne électorale était d’une incroyable pauvreté. Eh bien, j’avais tort ! D’abord, maintenant, on sent bien que le tout gros enjeu pour la Belgique du futur, c’est le survol de Bruxelles par les avions qui décollent de Zaventem. C’est clair : c’est ça qui va faire baisser le chômage et la fiscalité…

Et puis, il se passe beaucoup d’autres choses ! Par exemple, mardi, Francis Cabrel se produisait au Palais 12 du Heysel. Et soudain, qui est apparu sur scène pour remettre au chanteur une décoration d'officier de l'Ordre de la Couronne ? Didier Reynders ! La tête de liste du MR bruxellois à la Chambre comptait logiquement faire un triomphe.  Sauf que, cette petite récupération n’a pas été appréciée à sa juste valeur. Les 6.000 fans de Francis Cabrel ont copieusement hué et sifflé le ministre MR, qui a donc vécu le premier gros bide de campagne.C’est déjà ça…

Dans cette campagne, il se passe aussi des choses tout au fond des listes, où la ténacité de certains « petits » candidats force le respect. Je m’en voudrais donc de ne pas signaler la présence de Mariem Bouselmati à la 32ème place de la liste CDH en Région bruxelloise. Cette dame de Molenbeek en est déjà à sa quatrième élection, mais ! sur les listes de quatre partis différents : Ecolo d’abord, puis le MR, puis le PS et donc le CDH. Comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, je suppose que Madame Bouselmati aura l’intelligence de tester les listes FDF aux communales de 2018, puis celles du PTB aux législatives de 2019.

A moins que ! Grâce à Facebook, j’ai découvert un autre parti très intéressant : le « Rassemblement Wallonie-Dubaï ».  Ce parti veut rattacher la Wallonie au petit Emirat arabe. Et ce, pour trois raisons. D’abord parce qu’à Dubaï, il fait toujours beau : 32° en moyenne. Le RWD promet donc de tout faire pour importer le climat de Dubaï en Wallonie, ceci afin d’économiser de l’énergie. Deuxième raison : à Dubaï, le taux de chômage n’est que de 2%. Le « Rassemblement Wallonie-Dubaï » veut donc délocaliser Seraing à Dubaï, ainsi que d’autres villes wallonnes gravement touchées par le chômage. Enfin, puisque le riche Emirat construit des îles artificielles en mer, le RWD se propose de faire la même chose sur les Lacs de l’Eau d’Heure…

Vous voyez, finalement, quand on cherche un peu, il se passe plein de choses dans cette campagne électorale !

Sur le même sujet
Plus d'actualité