La honteuse

Ça ne va pas, Bart? T’as mal au cœur? Respire un coup, ça va passer. Parce que tu l’as quand même eu ton joujou extra, ta raison de vivre: BHV is gesplitst, proficiaat!

98580

On est d’accord: tu es loin de l’épuration ethnique souhaitée. Tu voulais une Flandre avec rien que des Flamands et pas une tête francophone qui dépasse. Tu espérais nous piquer Bruxelles et rayer la Wallonie du monde, comme sur les cartes de l’Office du Tourisme flamand.

Et là, avec ces turbo-lopettes CD&V-VLD-SP.A-Groen qui ont négocié comme des manches avec Elio, t’as l’impression d’être roulé dans la semoule comme un Poulycroc. Les communes à facilités sont encore plus bruxelloises et le truc qui te fait super mal à ton méga-pépette, ce sont ces magistrats francophones qui viendront juger les habitants francophones de Hal-Vilvorde. C’est un peu comme une pollution: ça salit la Flandre.

Et donc, tu fais ta tête. Si si, Bart, t’es qu’un mauvais perdant! On l’a bien vu quand tu as dit que "si Di Rupo forme un gouvernement sans majorité flamande, je ne m'adresserai pas à lui en tant que Premier ministre". Je n’aime pas quand tu fais ton reugneugneu. Donc, il est peut-être utile de te réexpliquer le truc. Le 13 juin 2010 (comme le temps passe!), c’étaient les élections "fédérales". Pas les élections flamandes, ni les élections de Dixmude, ni l’élection de Miss Poelkapelle. Non: les élections fé-dé-rales.

Or, quand on joue à élections fédérales, le but est de former un gouvernement fé-dé-ral. Et le patron du gouvernement fédéral, on l’appelle "Premier ministre". Pas Grand Vizir ou Chef de la Patrouille des Castors. Non: Premier ministre. Maintenant, connaissant Elio, si tu veux l’appeler M’sieur Rupo ou même André-Philibert ou Wallonman, je pense qu’il n’en a rien à caquer les mouettes. Surtout venant de toi.

Donc tu saisis, Bartje? T’étais pas obligé de jouer à élections fédérales. T’as voulu jouer, t’as gagné au début, puis finalement t’as perdu. Ce n’est pas pour ça qu’on doit changer les règles. C’est comme au foot: elles sont les mêmes pour tout le monde. Imaginons que tu maigrisses d’une bonne quarantaine de kilos et donc, que tu puisses jouer avec les vétérans du FC Kakebroek. Eh bien, tu t’apercevras que le foot, ça se joue avec les pieds.

Si tu prends le ballon avec tes mains pleines de doigts, ce sera faute. Si tu le refais une deuxième fois exprès, l’arbitre te donnera un carton rouge et tu ne pourras plus jouer. C’est un peu ce qui t’est arrivé à élections fédérales: t’as joué avec les mains, donc t’es devenu le vilain. Et alors, dis, ce n’est pas une raison pour te transformer en hooligan! Oui oui, Bart, je t’ai entendu sur l’accord du BHV judiciaire: "Et pourquoi pas des magistrats turcs à Gand ou marocains à Borgerhout?"

Derrière tes airs de démocrate, j’ai toujours dit que t’étais une sorte de honteuse du Vlaams Belang. Ça se voit tout de suite. Quand t’es énervé, d’abord tu deviens impoli: "Qui parle dans mon dos parle à mon cul". Après, tu deviens agressif: les Wallons "junkies", tu te souviens? Puis, tu envoies tes sous-chefs de la N-VA défiler à Linkebeek avec les fachos du VB et du TAK. Et enfin, tu nous la joues épouvantail turco-arabe. Comme si tu avais un réflexe bien xéno quand même. Dis-moi que je me trompe: tu n’es pas un biesse populiste d’extrême droite, des fois?

vincent.peiffer@moustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité