Kev Adams: « Comment vous savez ça? »

L'idole des jeunes est de retour en nos contrées. L'occasion de voir s'il dort bien.

326924

Quand vous étiez petit, est-ce que vous jouiez, dans votre chambre, à recevoir des césars, des oscars – comme Jean Dujardin – et à remercier l'équipe technique sans qui rien n'aurait été possible?
Recevoir des prix, non, mais j'aimais bien faire des scènes de film et crier "Attention Don, derrière toi!". Je faisais ça tout seul, comme un schizophrène. Mais tout le monde a envie de vivre le truc de Dujardin…

Votre succès, ça n'a pas fini par saouler vos frères?
Je ne sais pas… Non, je crois que ça a l'air de bien leur plaire. Mon tout petit frère de 5 ans, il rigole quand il me voit à la télé. Et quand il vient avec moi dans les coulisses du spectacle. En fait, pour lui, c'est naturel, il est né avec ça. L'autre, celui de 15 ans, il s'en sert pour les meufs: "Mon frère, c'est Kev Adams". Paf, il attrape direct et sans effort.

Qu'avez-vous découvert du business que vous ne pensiez pas découvrir?
Je ne sais pas… Enfin, pour être tout à fait honnête, je ne savais pas que c'était aussi dur, que la cadence serait aussi intense en tournée.

Vous avez une vie saine et vous prenez des vitamines…
Exactement. Comment vous savez ça?

Disons que ça se voit. Vous n'avez pas une tête de drogué.
En ce moment, je fais une cure de magnésium et de radis noir. C'est vachement bien. Vous vous moquez, mais sérieux, c'est bien…

Non, je ne me moque pas. Vous dormez bien la nuit?
J'essaie. J'ai beaucoup de choses en tête. Alors, parfois, j'ai du mal à m'endormir. Je ne suis pas un couche-tard mais je suis un endort-tard. Je me couche mais je ne m'endors pas.

Vous jouez aux jeux vidéo, tard le soir?
Non, je ne m'endors pas parce que je pense à plein de trucs. "Est-ce que t'as bien fait ça?", "Est-ce que j'ai bien fait de dire ça?", "J'espère que je l'ai pas vexé" et patati et patata…

Et ça va? Vous vous supportez?
C'est un métier où c'est très important de savoir ce qu'on fait.

Et comme vous vous adressez à des jeunes, vous devez être un modèle…
D'autant plus.

Vous n'en êtes pas encore au stade où vous avez envie de tout arrêter?
Non, pas encore. Au contraire.

Mais dans votre série télé – Soda –, vous n'allez quand même pas continuer toute votre vie à manger des corn-flakes en boxer short dans la cuisine familiale?
Évidemment, il y aura une fin à Soda, et il y aura une fin au spectacle. On va repartir sur de nouveaux projets et suivre les aventures d'un mec de 21 ans.

De toute façon, on vous a découvert postado, on va devoir vous suivre jusqu'à – au moins – votre mariage et votre premier enfant…
Et ça n'empêche pas de faire une saison 2 de Soda, c'est encore crédible, on n'a pas non plus 29 ans…

Est-ce que vous avez acheté votre appart ou votre maison?
Non, peut-être l'année prochaine. Je vis dans un petit studio. C'est ma tanière, mais je n'y suis jamais.

Le 30/3, Forum de Liège.
Le 31/3, Palais des Beaux-Arts de Charleroi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité