Kadhafi et Kadhafifi

Qui va gagner la palme d’or du Festival libyen de la Frappadinguerie? Entre Mouammar et son fiston Saïf Al-islam, ça se vaut, je trouve. Pour l’ensemble de son œuvre de secoué du cabochon, je donnerais quand même un léger avantage à Kadhafi sur Kadhafifi.

23620

Et aussi pour ses dernières déclarations de vendredi: "Je vais transformer en enfer la vie de ceux qui attaquent la Libye! Si le monde devient fou, nous le serons aussi. La mer Méditerranée sera ravagée!" Bon, après, Mouammar a un peu eu les coucougnettes à zéro de se prendre un tomahawk dans le postérieur. D’où sa proposition de cessez-le-feu, que Kadhafiston qualifiait d’"humanitaire".

Mais comme personne n’a cru Kadhafi ni Kadhafifi, voilà donc que la Belgique est en guerre. On ne dirait pas, comme ça: Wouter Beke "liste" les positions des différents partis (c’était pas fait, déjà?), Mathilde prend des cours de "leadership" à Harvard (au cas où Philippe en manquerait?) et Elio fait de la piscine à Mons, dans un joli maillot rouge. La routine. Et pourtant, nom di dju, la Belgique est en guerre! Enfin, ce n’est pas précisément la Belgique qui est en guerre: c’est la Région wallonne, la Région bruxelloise, la Région/Communauté flamande, la Communauté Wallonie-Bruxelles et la Communauté germanophone. Oui-oui, messieurs Kadhafi et Kadhafifi, vous êtes en guerre non pas bêtement contre un "pays" (en affaires courantes), mais contre rien moins que cinq entités fédérées de plein exercice! Ça vous fout les chocottes, hein? D’ailleurs, si vous n’êtes pas gentils, on a encore la Cocof! Brr…

Quand je dis que la Belgique (qu’on disait pour simplifier) est en guerre contre Kadhafi et Kadhafifi, on verra. Pour ça, il faudra que nos avions volent. Ce qui n’est pas sûr-sûr. Parce que c’est assez dire que nos coucous militaires sont un peu capricieux. En gros, nos C130 décollent une fois sur deux.

Et vendredi, un A330 de la Force aérienne belge (qu’on disait pour simplifier) devait filer au Japon pour rapatrier d’urgence une soixantaine de Belges (qu’on disait…). Chemin faisant, voilà que l’A330 militaire (acheté d’occasion) tombe en panne et doit se poser en Alaska.

Il y est toujours. C’est bizarre: normalement, vu que tous les grands chefs de l’armée sont flamands (parce que le Flamand fait tout mieux que les autres), nos avions devraient fonctionner tip-top-gun. Enfin bref, chers alliés de la coalition, sachez-le: chemin faisant pour aller troncher Kadhafi et Kadhafifi, peut-être que nos F16 devront faire une petite pause technique à Malte ou à Djerba. L’histoire de quelques jours. En revanche, nos cuisiniers militaires sont très au point, si jamais: ils font super-bien les pistolets au jambon d’Ardenne et les tartines au sirop de Liège. Et alors, si jamais un jour le monde a besoin d’électriciens nucléaires, nous on en a des top! Chez nous, les responsables des centrales nucléaires assurent que "tous les risques ont été pris en compte". Alors qu’au Japon, c’est connu: ce sont des clettes de la technologie…

 

v.peiffer@telemoustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité