Julien Lepers: " Est-ce que je peux terminer ma réponse? "

Vous pensiez que les vedettes télé et les journalistes s'entendent super-bien... Disons que...

334126

Vous publiez un bouquin, Les fautes de français? Plus jamais!, parce que vous faites beaucoup de fautes de français à l'antenne…
Beaucoup, non, il ne faut pas exagérer non plus, mais bon, c'est vrai que… Quand on parle en petit comité, on peut faire des erreurs parce que notre langue est très complexe et très riche… Mais dès que tu t'adresses à des millions de gens, tu ne peux plus faire autant d'erreurs. C'est comme si j'étais prof de français multiplié par cinq cent mille. J'ai donc décidé de me prendre en main pour rectifier mes erreurs. Beaucoup de gens m'écrivent pour me dire "Non, Julien, on ne dit pas ça, mais on dit ça"…

Oui, mais qui…
Est-ce que je peux terminer ma réponse?

Je vous écoute…
Ah non, mais tu me coupes! Tu ne m'écoutes pas, tu me coupes! Et… Et voilà, maintenant, je ne sais plus ce que je disais…

Vous disiez que beaucoup de gens vous écrivent pour souligner vos erreurs de français, je voulais vous demander: qui sont ces gens qui vous écrivent?
A ton avis? Ce sont des gens qui me suivent tous les soirs à Questions pour un champion! Bon… Et donc, voilà, on a un livre dans lequel je rectifie les erreurs les plus élémentaires. Où habites-tu, Sébastien?

J'habite à Bruxelles…
Ça commence bien. Tu n'habites pas à Bruxelles, tu habites Bruxelles… Est-ce que tu crois que c'est normal de parler de taux d'alcoolémie…

Euh…
Ben non, c'est pas français du tout. C'est soit le taux d'alcool, soit l'alcoolémie. L'alcoolémie, c'est déjà un taux, donc ça ne peut pas être un taux du taux… Enfin, tu vois… Il y a des tas d'erreurs comme ça…

Il y a tout un chapitre sur les anglicismes dans votre bouquin. Les profs de français à la retraite ne vont pas être contents…
Pourquoi tu dis ça?

Je rigole!
Mais non, pas du tout, au contraire. Je te prends l'exemple du buzz, on ne va pas lutter contre ça, c'est tellement accepté maintenant…

Est-ce que vous connaissez des belgicismes?
Non, pas vraiment.

C'est dommage, vous auriez pu ajouter un chapitre spécialement pour les Belges… Parce que parler le belge, c'est parler le mauvais français…
Quoi, par exemple?

Je sais pas, moi… Avoir dur…
Avoir dur?

Oui, ça veut dire rencontrer des difficultés…
Ah oui, mais là, on ne s'en sort plus. Si je commence à faire tout ça, on ne s'en sort plus, il faut dix tomes!

Vous avez fait des études de droit, vous devriez avoir un certain sens de l'éloquence…
Oui, j'ai fait des études de droit et puis voilà, je gagne le concours d'entrée à Radio-Monte-Carlo, je suis premier sur trois mille cinq cents. J'ai accès à l'antenne tout de suite. J'ai démarré comme ça… Enfin, je n'ai pas démarré, j'ai commencé comme ça… Parce que tu démarres une voiture, mais tu commences une carrière…

Ouais, ouais…
Je sens que tu t'es endormi, Sébastien…

Les fautes de français? Plus jamais!, Michel Lafon, 413 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité