Flupke Moustache vs Lapin Crétin

Avec son "Burqa-blabla", Souhail Chichah dominait un peu trop facilement cette Grande Quinzaine de la Crétinerie. Heureusement pour la beauté du sport, deux de nos élus ont décidé de lui disputer la Palme de la Connerie.

346509

A ma gauche: Philippe Moureaux, Paganini du cassage d’adversaire politique et addict de la déclaration qui fait plaf dans les médias. Or donc, le magazine Questions à la une de la RTBF se demandait si l’islamisme radical progressait en Belgique.

Réponse: oui auprès de certains musulmans, pas du tout chez d’autres, très majoritaires. Images et son à l’appui. Tagada, voilà donc Flupke Moustache qui déboule avec son petit air quasi reyndersien de celui qui sait tout mieux que le reste du genre humain: la RTBF est islamophobe et utilise des procédés dignes de la propagande nazie façon Goebbels!

Moureaux se sent bien, il a eu sa dose. Sauf que là, le grand homme a zappé un détail assez fondamental: quand on donne un avis qui déchire sur un truc, il est préférable d’avoir vu le truc en question. Et visiblement, il n’avait pas regardé. Ou mal.

Par exemple que, dans la mosquée d’Anderlecht, l’équipe de Questions à la une avait enregistré le prêche d’un imam complètement antisémite, haineux et rétrograde. Et que, pour cet imam, la Journée de la femme est une fête "d’ignares" inventée par les Juifs.

Et que, d’ailleurs, il faut "fuir les cultures innovatrices". Et qu’à la sortie de la mosquée, des fidèles interrogés mentent sur le contenu du prêche et parlent d’un discours de "tolérance"

Précision utile, cher Flupke: cet imam n’était pas un comédien, les fidèles aveugles et sourds non plus. Il n’y avait pas d’effets spéciaux ou de trucages. C’était un vrai prêche, diffusé tel quel. Il s’agissait donc de la "ré-a-li-té".

Un autre versant de la réalité montrée dans le reportage, c’est que tous les imams ne sont pas des secoués comme celui d’Anderlecht, et qu’on évoque des valeurs de tolérance et de respect d’autrui dans d’autres mosquées, comme celle de Liège.

Images et son à l’appui, là aussi. Donc voilà, cher Flupke: visiblement, tu n’avais pas vu le reportage. Et si tu l’as vu, je m’inquiète un tout petit peu de la qualité de ton discernement, étant donné que tu es quand même bourgmestre de Molenbeek, sénateur, vice-président du PS et professeur émérite à l'ULB. Ce qui n’est pas rien.

Plus préoccupant encore, à ma droite: Laurent Louis. Viré du PP dont il était l’unique élu (du hasard), autoproclamé président de son parti à lui tout seul (le MLD), le Lapin Crétin du Parlement nous avait habitués à quelques idioties pathétiques, mais ma foi assez divertissantes.

Comme le permis à points pour avoir le droit de faire des enfants… Ses nic-nac n’étant visiblement pas correctement alignés, les sottises ont viré au délire paranoïaque. Et l’homme qui voit des complots et des pédophiles partout a fini par verser dans l’abject, diffusant sur son blog les rapports d’autopsie de Julie et Melissa, avant d’en exhiber les photos.

Jusqu’en 1990 existait une loi de "collocation", remplacée depuis lors par la "mise en observation": sur base d’une expertise médicale, un juge de paix peut ordonner l’internement d’une personne atteinte de graves troubles psychiques. C’est vraiment très con, cette immunité parlementaire.

vincent.peiffer@moustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité