Christine Schréder: « Je ne suis ni chaudasse, ni chanteuse de R&B »

Excentricité du journalisme foot, elle assure sur Be TV et dans Studio 1. Papotons.

64654

Grâce à vous, Christine, on sait à présent que les joueurs de foot aiment les chaudasses, le R&B, les Porsche et les pochettes Louis Vuitton…
Pas grâce à moi. On le savait avant moi. Je ne les mettrai pas tous dans le même sac, mais ils ont tendance à aimer tout ça, c'est vrai. Mais ils peuvent s'ouvrir à d'autres choses. D'ailleurs, grâce à moi, ils découvrent autre chose puisque je ne suis ni chaudasse, ni chanteuse de R&B, et je n'ai pas de grosse bagnole.

Quoi? Vous les emmenez vers la littérature?
Eh oui, en bonne romaniste que je suis!

Et les journalistes de foot? C'est pareil que les joueurs mais en plus pauvres?
(Rire.) Non, ils sont normaux…

Parce qu'ils se retiennent devant vous!
Non, justement, et ils disent souvent que c'est moi la pire. S'il faut dire une crasse, je suis la première…

C'est vous la plus lourde!
Voilà.

Jouez-vous au foot?
Non.

Parce que vous ne savez pas!
Je ne sais certainement pas, mais je joue avec mes enfants et, quand j'étais plus jeune, dans la cour de l'école…

C'est vrai? Vous étiez à l'avant-garde…
Depuis que j'ai 10 ans, j'ai toujours aimé le foot. Mais je n'ai aucune prétention, je suis beaucoup plus douée en aquagym…

D'où ce corps de rêve qu'il faudrait mieux mettre en évidence… Un peu comme les filles à la télé italienne…
J'étais sûre que vous alliez en parler… Je vais demander une augmentation mammaire à mon directeur d'antenne, même si je suis bien fournie, j'en ai peut-être pas encore assez…

Pourriez-vous commenter autre chose que le foot? Les fléchettes, le billard…
Oui, une bonne partie de fléchettes avec une pinte, c'est avec plaisir! L'ambiance snooker, ça me va aussi… Je pourrais faire le tennis, le basket… Je réfléchis à des sports que je ne pourrais pas commenter…

Le bobsleigh? Le curling?
Oui, c'est ça…

Des trucs de Canadiens!
Oui, voilà. Sinon je suis tout-terrain, je m'adapte.

Vous êtes l'épouse du journaliste RTBF Nicolas Gillard. Ça veut dire que vous êtes la belle-sœur de Maria Del Rio…
Et du coup de Damien Gillard, son mari! Mais vous le savez peut-être déjà, son frère, mon mari donc, n'aime pas le foot. Tous les gars pensent qu'une femme qui aime le foot, ça n'a pas de prix et lui, il a l'habitude de répondre: "Si, ça a un prix: ça me fait chier".

Et le monde peut continuer à tourner car grâce à des femmes comme vous, il tourne parfois à l'envers et c'est très bien ainsi…
Oh! Comme c'est joli…

La tribune Lundi 3 La Deux 20h10
Anderlecht-Standard Dimanche 16 Voo Foot 18h00
Soirée Ligue des Champions Mardi 18/Mercredi 19 Be Sport 20h00

Sur le même sujet
Plus d'actualité