Carolonellose ou berlusconite?

Je veux bien que nous soyons en foufette avec notre nouveau gouvernement et notre Premier ministre wallon depuis l’homme de Spy.

146303

Mais il ne faudrait pas oublier qu’on en a plein d’autres, des gouvernements, qui eux aussi méritent notre intérêt. Et soyons honnête: pendant 545 jours, on n’en avait rien à bilouter de nos gouvernements régionaux. Donc, un grand merci à Jean-Claude Marcourt d’avoir revigoré notre attention. Au gouvernement wallon, Marcourt, c’est du lourd.

Ministre de l’Economie et de Plein de Trucs, c’est du gros bosseur. Seul souci: JCM n’aime pas du tout qu’un juge d’instruction embête ses amis du PS liégeois. Or v'là-ti-pas qu’à Liège, Alain Mathot est inculpé pour de présumées chipoteries de commissions occultes à l’ancienne. Et que Stéphane Moreau (successeur-déboulonneur de Papa Daerden à Ans) est perquisitionné. Deux proches de Jean-Clôôde, qui plus est fleurons du renouveau socialiste liégeois, ça fait mal au cœur.

D’autant que le bel Alain allait peut-être devenir ministre papillon ou secrétaire d’Etat à la Promotion du Macramé. En mission économique au Chili avec notre prince ouvre-portes, JCM a donc réagi à l’inculpation de son camarade député-bourgmestre de S’raing. Comme ceci: "Il ne faut pas donner trop de pouvoir aux juges, car ils l’utilisent".

J’ignore si c’est le surmenage ou l’émotion suscitée par la fréquentation assidue d’un grand homme comme Philou, mais fais attention, JiCé! Tu développes des symptômes de "carolonellose". Cette maladie, apparue vers 2005 dans le bassin carolorégien, touchait principalement des échevins socialistes de Charleroi inculpés pour toutes sortes de bidouilleries.

Eux aussi avaient des accès de fièvre anti-magistrature et anti-indépendance de la Justice. En gros: "Ouais, bon, je tapais un peu dans la caisse communale, mais si on m’a inculpé, c’est à cause que ces couillons de juges se la pètent avec leur pouvoir judiciaire de mes deux". Donc voilà, JiCé, vu que je ne voudrais pas que ça s’aggrave et vu que tu es quand même ministre d’un pays civilisé, il me faut te rappeler un machin essentiel: en démocratie, on demande justement aux juges de l’utiliser, leur pouvoir.

Même contre les politiques, si en cas. C’est la "séparation des pouvoirs". À l’inverse, un régime où le politique contrôle la justice, on appelle ça une "dictature". Attention, JiCé, je ne dis pas que tes amis sont coupables. On verra. Mais fais gaffe. Parce que, dans sa forme aiguë, la carolonellose se transforme en "berlusconite". Et là, c’est irréversible. Tes nic-nac s’emmêlent, tu penses que t’es au-dessus des lois, tu traites les juges de "cancer de la démocratie", tu te mets des implants capillaires, tu te fais tirer les peaux, tu fais des bunga-bunga avec des fifilles rémunérées, tu deviens la risée du monde libre et tu finis par te faire lourder sous les huées.

Heureusement, au stade des premiers accès de carolonellose, la maladie se soigne encore facilement. Il suffit de dire publiquement qu’on a merdé. Qu’à cause du décalage horaire ou du stress, on a raconté des sottises. Evidemment, ça exige un petit effort sur son ego. Mais ce serait bête que ça vire en berlusconite. C’est jeune, 55 ans, pour une berlusconite.

vincent.peiffer@moustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité