Bertrand Burgalat: « Déconnez pas avec ça »

Il sort Toutes les directions, un album easy électronique, entre kitsch funky et disco 70.

343808

Quel était votre chanteur préféré quand vous étiez petit garçon?
Je ne sais pas, mais un de mes premiers 45 tours, c’était celui de Drupi, Vado via. Je trouvais ça bien.

Je crois qu’on doit être deux à se souvenir de Drupi, mais bon…
Lui-même ne se souvient peut-être plus de lui…

Et vous n’êtes jamais devenu fan de personne...
Si, David Bowie. C’est la personne que j’aimerais le plus rencontrer. En même temps, je l’ai déjà croisé – à New York, dans un grand dîner -, j’étais deux mètres derrière lui mais qu’est-ce que j’allais lui dire? "Hello, I’m French, I like what you’re doing"? C’est terrifiant.

Quel film emporteriez-vous sur une île déserte?
Automate des désirs, le film que j’ai vu quand j’avais 5 ans et qui a influencé toute ma vie. Un film tchèque qui était passé à la télé française et que j’ai mis des années à retrouver. J’ai même essayé de le sortir en France…

Ça racontait quoi?
C’était l’histoire de deux enfants dans un parc d’attractions, une espèce de grande foire avec une machine qui exauce les rêves… Je crois que c’était une allégorie sur ce qui se passait en Tchécoslovaquie à l’époque. Mais c’est vraiment le premier film qui m’a transporté.

Si vous deviez emporter une femme sur une île déserte?
Ben, j’emporterais la mienne. Mais sans sa mère…

C’est pratique et à mon avis, si elle lit l’interview, elle va être contente…
Déconnez pas avec ça, on a des amis en Belgique…

Qui sont vos amis en Belgique?
Gilbert Lederman que j’aime beaucoup, qui travaille chez Universal, et que j’ai connu il y a 25 ans. Et puis, j’ai fait des disques pour Crammed Discs, le label belge…

Quel objet de votre enfance avez-vous encore en tête?
Une casquette de Luis Ocaña. Je sais qu’au pays d’Eddy Merckx, c’est mal, mais bon…

Quel est lieu le plus inédit où vous avez fait l’amour?
Il n’y a pas eu tant de lieux… Mais une nuit, j’ai rêvé que je faisais l’amour avec ma mère, qui est décédée depuis des années, et je savais enchaîner les disques dans le tempo, un peu comme font les DJ. Je me demande ce qui était le plus bizarre dans ce rêve…

Quel est votre album de Véronique Sanson préféré?
Vancouver. J’ai vraiment très envie de réécouter ses premiers albums et les trucs qu’elle a faits avec son premier groupe dans lequel il y avait sa sœur et François Bernheim… C’est marrant que vous me parliez de ça…

Je sentais que je vous sentais!
Clairement.

"Toutes les directions", Tricatel.

Sur le même sujet
Plus d'actualité