Bart De Wever en panda: on a bien rigolé mais… (chronique)

Chaque mercredi  à 7H20, Vincent Peiffer a la langue bien pendue sur Bel-RTL. Ce matin, Vincent a adoré Bart De Wever déguisé en panda mais a quelques trucs à lui dire.

1059230

C’était juste une bonne blague ! Et c’est vrai qu’on a bien rigolé : Bart De Wever déguisé en panda, c’était cool. D’ailleurs, le président de la NVA ne comprend pas pourquoi il a essuyé des critiques. Si on ne peut plus s’amuser, maintenant ! Eh bien, cher Bart, si tu m’écoutes, je vais te dire le pourquoi de ces critiques. Pour rire, tu affirmais, déguisé en Hao Hao, qu’à Mons, Elio Di Rupo t’avait « offert un emploi stable à 700.000 euros par an. » Message à destination du public flamand qui boit tes paroles : comme toujours, l’emploi en Wallonie est subventionné par l’Etat PS…

Le problème, cher Bart, c’est que Pairi Daiza est une entreprise wallonne entièrement privée, très performante, et que pas un euro n’a été investi par le contribuable dans l’opération pandas. D’ailleurs, tu le sais très bien. Mais comme ça n’arrange pas tes affaires, tu pilonnes le contraire depuis des mois… La NVA a même fait des pandas les emblèmes de l’Etat PS. Donc même quand tu fais le clown à la télé, tu mens aux Flamands. Ce n’est pas nouveau. C’est même devenu ta grande tactique : dire n’importe quoi, il en restera toujours quelque chose dans la tête des Flamands. Rappelle-toi, cher Bart : pour dédouaner le sombre passé des nombreux collaborateurs flamands durant la guerre, tu avais affirmé que le nombre de collabos wallons était très sous-estimé. Sans aucune étude à l’appui ! Juste comme ça : ça t’arrangeait. Aujourd’hui, tu mens encore aux Flamands quand tu leur dis vouloir instaurer le confédéralisme alors que la NVA a toujours le même objectif : le séparatisme.

Soyons de bon compte, tu n’es pas le seul à mentir au Flamands. La « Warande », ce groupe de pression séparatiste composé d’éminents Flamands, vient de chiffrer ce que coûterait l’indépendance de la Flandre : 237 milliards d’euros ! Ça paraît énorme, mais non, en fait. Le plus gros de ce chiffre est constitué par la dette de la Belgique, que la Flandre assumerait à hauteur de 55%. Or cette dette publique existe déjà. Comprenez donc que l’indépendance de la Flandre serait assez bon marché. Le souci, c’est que ce chiffre est complètement loufoque. Il ne tient pas compte du très grand vieillissement de la population flamande,  donc des pensions et des soins de santé qui seront bien plus coûteux en Flandre qu’ailleurs. Aux 237 milliards, il faudrait encore ajouter 600 milliards que les Flamands, en cas d’indépendance, devront payer seuls.

Voilà, cher Bart, comme tu es un démocrate doublé d’un universitaire épris d’exactitude, je suis certain que la prochaine fois tu iras à la télé, tu préciseras aux Flamands que le séparatisme coûtera au bas mot 800 milliards d’euros à leurs enfants et petits-enfants. Ils vont adorer. Et tant qu’à faire, tu pourrais aussi leur signaler que le parc animalier qui est de loin le plus subsidié de Belgique est celui qui se trouve dans ta ville : c’est le zoo d’Anvers. Je sais, ça fait mal… Mais allez, courage, cher Bart !

Sur le même sujet
Plus d'actualité