Amanda Lear: « Comme Donna Summer est morte et que Gloria Gaynor est trop grosse »

Elle joue une version remixée au féminin d'Oscar, Lady Oscar, égérie de la mode flippée et odieuse.

643396

Vous faisiez une petite sieste là?
Non, j’étais allongée, les jambes en l’air. Je suis un peu fatiguée, j’ai joué hier au Forum de Liège, je pars pour Genève où je joue ce soir. Mon planning est un peu rock and roll.

Dans ce personnage de folle furieuse qu’est Lady Oscar, combien il y a de vous? 10 %, 25 %, 77 %, 100 %?
Non, je suis loin d’être…

Aussi désagréable!
Voilà. On s’est basé sur le personnage de Louis de Funès dans Oscar qui est toujours irascible, tout le temps de mauvaise humeur. Mais je ne suis pas comme ça, je n’engueule pas les gens. Il y a un petit 10 % de moi. Elle aime la mode, elle est toujours sophistiquée, elle n’aime pas qu’on la roule…

Vous avez défilé pour Jean-Paul Gaultier l’autre jour, en body, vous avez un corps de ouf!
Je me suis mise au régime! J’ai bouffé des sardines pendant des semaines… Et je lui ai demandé à Jean-Paul: "Tu es sûr? Tu veux que je défile?" Il m’a dit: "Mais oui! Le thème du défilé, c’est le disco et tu es la reine du disco". Bon, écoutez, comme Donna Summer est morte et que Gloria Gaynor est trop grosse, il ne restait plus que moi. Mais j’avais des complexes d’être là-dedans parce que les mannequins sont toutes anorexiques, elles font 40 kilos. Mais ça s’est super bien passé et les images ont fait le tour du monde. Vous vous cassez le cul à faire des pièces ou des films, on s’en fout, vous faites un défilé, vous avez le New York Times! Mais bon, ils se sentent toujours obligés d’ajouter "A son âge"…

Alors que bon….
On n’en a rien à foutre de l’âge! L’important, c’est dire que j’ai de belles guiboles et que les petits jeunes aiment ça.

Qui est plus langue de pute, vous ou Dave?
Dave, je crois. Moi, c’est de l’ironie. Je balance aux Grosses têtes, c’est tout… Mais Dave, il a une sacrée langue…

Vous savez, j’ai deux amies – Laurence Bibot et Nathalie Uffner – qui ont monté un spectacle autour des icônes et il y a vous dedans…
C’est pas vrai? Mais c’est formidable!

Dans le sketch sur vous, le personnage ouvre une école d’Amanda Lear où des filles viennent apprendre à être Amanda Lear…
(Elle éclate de rire.) Mais c’est génial! Il faut que je le voie… 

vous voyez, vous n’êtes pas venue pour rien…
Dites donc, c’est un honneur.

Lady Oscar, le 7/11. Théâtre Saint-Michel à Bruxelles. 070/660.601. www.theatrales.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité