49,95 €

Trûûût! Fin de la récré! Une grosse semaine de "trahisons", de "représailles" dans la commune d’à côté, d’"injustices", de "non-respect de la démocratie", de "à quoi ça sert d’aller voter", moi j’ai ma dose.

645136

Juste un rappel, les filles et les garçons de tous les partis: chez nous, on vote à la pro-por-tion-nelle. On répète après moi: c’était un scrutin pro-por-tion-nel! O.K., on a bien retenu? Et ça entraîne quoi, cette proportionnelle?

Que sauf majorité absolue d’un seul parti, des coalitions "alternatives" peuvent se former et remplacer le pouvoir en place: c’est fait pour ça! Et d’ailleurs, si on veut bien se souvenir, vous l’avez déjà tous fait.

C’est normal, ce n’est pas sale: ça permet la pluralité et l’émergence de forces politiques nouvelles. Ça évite la fatalité gauche/droite ou républicains/démocrates qu’on trouve idiotement réductrice ailleurs.

Parfois on est dans le bon camp, parfois pas. Donc voilà, maintenant on va se prendre une bonne douche, on rentre dans sa jolie maison communale ou on s’assoit sur la banquette de l’opposition, et on bosse. Merci.

Parce que, pendant ce temps-là, il se passe des fameux trucs. Par exemple, si je mesure ça au nombre d’heures de directs télé et de reportages dégoulinants y consacrés dans les JT, tedjeu, il s’est produit un big-bang géopolitique au Luxembourg: le mariage princier de Guillaume de chez Eux et Stéphanie de chez Nous.

N’oublions pas non plus qu’en Turquie, Mathilde a porté une petite robe de chez Zara à 49,95 €, ce qui devrait nous faire basculer dans une nouvelle ère consumériste. (Pas de panique: le soir, elle portait un ensemble sac à patates de chez Natan, genre à 6.000 euros HTVA, l’honneur est sauf.) Et puis, il y a ce beau livre, Question(s) royale(s), où le petit Deborsu révèle scoop sur scoop à la sulfateuse, ceci grâce à tout plein de témoignages anonymes.

Je vous résume le travail: Phil et Math’ c’est du mariage aux forceps qui aurait déjà pété sans une intervention du Saint-Esprit, leurs quatre petits sont donc très probablement nés dans des éprouvettes, même que d’ailleurs Philou a eu une longue relation fort-fort amicale avec un garçon, Paola était assez couche-toi là et aussi très chapardeuse de robes de princesse, Albert était trop nul comme père, Astrid est une intrigueuse-neuze, Fabiola est fofolle d’Abba, et tous ensemble ils forment une bande de rapiats. Mais non, on n’a pas encore tourné de pornos à Laeken, ce qui ne saurait tarder.

Ah oui, gros-gros scoop, le livre contient une interview "émotionnelle" du roi. Avant, il y avait les bêtes interviews. Maintenant, il y a l’interview émotionnelle. Je ne sais pas ce que c’est, mais ça a l’air beaucoup mieux.

Sinon, pour le reste, rien que des points de détail. La marche triomphale de Kaiser Bart sur l’Hôtel de Ville d’Anvers était ultra-cool. Plus inquiétant en termes de pureté ethnique: des hordes de francophones envahissent Alost.

A tel point que son nouveau bourgmestre N-VA a été forcé de désigner un échevin des Affaires flamandes (un ex-Vlaams Belang, c’est plus sûr), chargé de pourchasser la peste francophone des rues et des commerces de sa ville. Alertée par cette subite menace, la VRT a investigué à Aalst, à la recherche des envahisseurs. Mais sans les trouver. Et ils se cachent, les fourbes!

vincent.peiffer@moustique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité