L'ex-Pink Floyd Roger Waters provoque l'ire de l'Ukraine au Conseil de sécurité de l'ONU

Le cofondateur du groupe de rock Pink Floyd Roger Waters, invité par la Russie à s'exprimer devant le Conseil de sécurité de l'ONU, a dénoncé mercredi l'invasion russe mais aussi ceux qui l'ont provoquée, s'attirant les foudres de l'Ukraine.

Le musicien britannique Roger Waters s'affiche sur un écran lors d'une allocution à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'Ukraine, au siège de l'ONU à New York le 8 février 2023
Le musicien britannique Roger Waters s’affiche sur un écran lors d’une allocution à une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur l’Ukraine, au siège de l’ONU à New York le 8 février 2023 @BELGAIMAGE

"L'invasion de l'Ukraine par la Fédération de Russie était illégale. Je la condamne dans les termes les plus forts", a déclaré l'ex-Pink Floyd par visioconférence. Mais "il n'est pas vrai que l'invasion russe de l'Ukraine ait été non provoquée. Alors je condamne aussi les provocateurs dans les termes les plus forts", a ajouté le musicien britannique, qui a fait polémique ces derniers mois concernant ses prises de position sur la guerre en Ukraine.

 

Ses propos ont été immédiatement dénoncés par l'ambassadeur ukrainien. "Comme c'est triste pour ses anciens fans de le voir accepter de n'être qu'une brique de plus dans le mur de la désinformation et de la propagande russe", a lancé Sergiy Kyslytsya en référence aux paroles de la célèbre chanson de Pink Floyd, "Another Brick in the Wall". "Je suis surpris qu'il n'ait pas gonflé un ballon en forme de cochon dans la salle du Conseil aujourd'hui, comme il le fait dans nombre de ses concerts. Qu'est-ce que ça aurait été cette fois M. Waters, des cochons avec des croix gammées, la faucille et le marteau?", a-t-il ajouté.

 

Roger Waters a été déclaré "personna non grata" à Cracovie en Pologne, et ses concerts annulés, pour ses prises de position jugées complaisantes sur la guerre en Ukraine. Il y a quelques jours, une des parolières des Pink Floyd, Polly Samson, compagne du chanteur et guitariste du groupe David Gilmour, l'a qualifié sur Twitter d'"antisémite" et d'"apologiste de Poutine". Des accusations qu'il a réfutées "entièrement" sur son compte Twitter.

Sur le même sujet
Plus d'actualité